Quel avenir pour la France et l’Europe à l’horizon du 17 juillet 2029 ? [ MAJ 20/07 – 11 h 45 ]

MAJ 20/07 11 h 45

Affligé et horrifié par la folie monstrueuse d’un Président de la République dite Française qui a osé dire le 14/07 qu’il envisageait de se représenter en 2017 … ( MAJ 20/07 )

Après avoir longtemps hésité et compte tenu de la vitesse exponentielle avec laquelle les événements inéluctables programmés par la folie de la République arrivent sur nous, nous croyons opportun de revenir sur ce magnifique article publié le 03/07 sur le Salon Beige et d’en extraire sa courte conclusion, appelée à devenir une référence pour tout Français digne de ce nom : 

Notre Histoire avec Marie : Le procès de Jeanne d’Arc révèle le cadre naturel de la vocation surnaturelle de la jeune fille

…/…

En mai 1943, dans l’oflag IV D (camp d’officiers prisonniers de guerre de 1940 à 1945 en Allemagne), où il était prisonnier, Jean Guitton (philosophe et écrivain français, membre de l’Académie française, 1901-1999) écrivait :

« Au fond, ces diverses Frances souffrent en grande partie, parce qu’elles sont séparées l’une de l’autre. Et le jour où elles se retrouveront, elles se reconnaîtront assez vite. Encore faudrait-il un centre de pureté et de vérité autour duquel les énergies latentes viennent se grouper. Il faudra peu, mais ce peu sera tout : un souffle, une lumière, une doctrine, une direction, une voix venue du fond de la conscience de la France, et qui aille au-delà du présent.  En somme il faudrait l’analogue de ce que Jeanne fût. »  … « Sans attendre de miracle, et en traduisant dans une longue durée, dans une longue chaine d’action et de patience ce que Jeanne d’Arc en d’autres temps a exprimé en un instant fulgurant, on pourrait refaire un pays.  Jeanne d’Arc nous été donnée pour ainsi dire, pour qu’à un âge plus avancé et cinq siècles après, nous puissions apercevoir comme en un raccourci tout ce que la France recèle de misère et de puissance ; et peut-être aussi pour nous faire souvenir que rien ne s’achève en ce monde réfractaire, sinon par l’oblation. »   

L’étude, attentive et aimante, des paroles vraies de Jeanne à son procès peut être le commencement de cette « longue chaîne d’action » et de patience. Que cette étude se fasse en groupe, à quelques-uns et le feu que le Ciel a envoyé à Jeanne comme couronnement sacré de sa vocation, réchauffera nos cœurs et notre nation. »  ( fin de citation du salon beige ) 

Cette longue chaîne d’action c’est désormais notre feuille de route ( voir infra ) en vue de contribuer à la création d’un réseau opérationnel de cellules johanniques, indispensable à la résurrection du Royaume de France, avant le 17 juillet 2029 au plus tard … dans l’hypothèse où le triomphe du Coeur Immaculé de Marie aurait déjà eu lieu à cette date …

==================

Chute de Rome, du fait du mépris par l’Eglise des demandes du Ciel révélées par la Reine des Prophètes en raison de l’apostasie des nations européennes, source de leur dhimmitude spirituelle ? 

La Turquie entre dans une première phase de guerre civile.

Jean-François Colosimo : « La Turquie a fait un pas de plus vers la dictature islamiste »

Des soldats turcs décapités par la foule qui soutient Erdogan aux cris de Allah akbar

Les turcs de France manifestent à l’appel de leurs imams en soutien à Erdogan au cri d’ »Allah Ouakbar »

Voir aussi la page de Une de Fdesouche et toutes les dernières infos ( à 21 h 50 ) de la réinfosphère  ( dont celle-ci, reprise ce jour à 14 h 02 par Le salon Beige )  occultées par la grande presse, qui nous conduit à l’abîme … au moyen d’une hallucinante désinformation sur les causes de l’horreur de Nice, qui  aurait été provoquée en fait par un malheureux déséquilibré, déstabilisé par  divers aléas de la vie dans la société française, et dont le seul rapport avec l’islam serait la religion de celle qui en aurait été la première victime … ( BFMTV)

… ou bien …  

Résurrection du Royaume de France dans l’obéissance aux Lois Fondamentales du Royaume de France, scellées jusqu’à la Fin des Temps par la mission naturelle et surnaturelle de Jeanne d’Arc ?

Il semblerait en effet que la République soit véritablement en péril, à en juger par la devise Liberté Egalité Fraternité que nous avons eu la stupéfaction de  voir hier  sur les panneaux d’affichage réservés aux informations sur les conditions de circulation sur les autorout, lorsque nous avons traversé la France du Sud au Nord …  

Face aux événements qui viennent sur nous, à chacun de choisir sa feuille de route et à la grâce de Dieu !

========

Lu sur le salon Beige  à la date du 17/07/2016

le 17 juillet 1429 : sacre de Charles VII en la cathédrale de Reims.

Après la triple donation du Royaume de France faite devant notaire, le 21 juin 1429 (voir la chronique du jour), qui fait de Jésus Christ le Roi de France, et de Charles VII le lieutenant de Dieu en France (étymologiquement le Tenant lieu de…), il reste un acte indispensable à réaliser : le sacre. C’est le moment où la personne du Roi devient Sacrée, où il reçoit les grâces de son nouvel état. Par le sacre, le Roi renouvelle en sa personne le pacte de Reims de la Noel 496.

L’évêque prononce les paroles : « Je te sacre Roi de France au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. »

Sainte Jeanne d’Arc se jette alors aux pieds du Roi et s’écrie :

« Gentil Prince, maintenant est exécuté le plaisir de Dieu, qui voulait que vous vinssiez à Reims pour y recevoir votre digne Sacre, montrant que vous êtes le vrai Roi et celui auquel le Royaume doit appartenir ! »

Pour Geneviève Esquier, dans Ceux qui croyaient au Ciel de (Ed. de l’Escalade) page 180 : Désormais la vocation spirituelle et temporelle de la nation des Francs renaît officiellement.

Sacre à Reims de Charles VII, par Lenepveu, Panthéon de Paris.

Voir les chroniques du 22 février, du 21 juin sur la triple Donation du Royaume de France et du 22 juillet.

le 17 juillet 1429 : lettre de la Pucelle au Duc de Bourgogne.

Le 17 juillet 1429, Charles VII est sacré Roi de France à Reims, selon la volonté de Dieu. Le jour même, Jeanne écrit au duc de bourgogne pour lui demander de faire la paix :

† Jhesus Maria.

« Hault et redoubté prince, duc de Bourgoingne, Jehanne la Pucelle vous requiert de par le Roy du ciel, mon droicturier et souverain seigneur, que le roy de France et vous, faciez bonne paix ferme, qui dure longuement. Pardonnez l’un à l’autre de bon cuer, entièrement, ainsi que doivent faire loyaulxchrestians; et s’il vous plaist à guerroier, si alez sur les Sarrazins. Prince de Bourgoingne, je vous prie, supplie et requiers tant humblement que requerir vous puis, que ne guerroiez plus ou saint royaume de France, et faictes retraire incontinent et briefmentvoz gens qui sont en aucunes places et forteresses dudit saint royaume; et de la part du gentil roy de France, il est prest de faire paix à vous, sauve son honneur, s’il ne tient en vous. Et vous faiz à savoir de par le Roy du ciel, mon droicturier et souverain seigneur, pour vostre bien et pour vostre honneur et sur voz vie, que vous n’y gaignerez point bataille à rencontre des loyaulx François, et que tous ceulx qui guerroient oudit saint royaume de France, guerroient contre le royJhesus, roy du ciel et de tout le monde, mon droicturier et souverain seigneur. Et vous prie et requiers à jointes mains, que ne faictes nulle bataille ne neguerroiez contre nous, vous, voz gens ou subgiez ; et croiezseurement que, quelque nombre de gens que amenez contre nous, qu’ilz n’y gaigneront mie, et sera grant pitié de la grant bataille et du sang qui y sera respendu de ceulx qui y vendront contre nous, Et a trois sepmaines que je vous avoyeescript et envoié bonnes lettres par unghérault, que feussiez au sacre du roy qui, aujourd’hui dimenche XVIIe jour de ce présent mois de juillet, ce (se) fait en la cité de Reims : dont je n’ay eu point de response, ne n’ouy oncques puis nouvelles dudit hérault. A Dieu vous commens et soit garde de vous, s’il lui plaist; et prie Dieu qu’il y mecte bonne pais. Escript audit lieu de Reims, ledit XVIIe jour de juillet. »

Sur l’adresse : « Au duc de Bourgoingne. » (Procès, t. V, p. 126). L’original est encore aux archives de Lille.

Jeanne repart vers la Charité-sur-Loire, Melun, Soisson et Compiègne. Sa mission est terminée, elle a sauvé la France, lui a rendu son Roi, elle a consacré la mission divine de la France, elle a sauvé la chrétienté en empêchant le protestantisme anglais, qui doit sévir au siècle suivant, de détruire l’Eglise, elle a proclamé la royauté universelle du Christ. A la mission de Jeanne, il ne manque encore qu’une chose : l’auréole du martyre.

Le parti anglais réplique la même année en faisant sacrer, à Notre Dame de Paris, le jeune Henri VI de Lancastre de sept ans, roi de France et d’Angleterre.

=======

29 mai 1453  Chute de Constantinople 

A nos lecteurs de choisir la source documentaire qui rend compte le mieux de cette catastrophe pour notre civilisation dont les conséquences s’affichent aujourd’hui encore plus de cinq siècles après …  

=========

le 17 juillet 1453 : victoire de Castillon, fin de la guerre de 100 ans.

L’armée française de Charles VII remporte une victoire décisive sur les Anglais dans le village de Castillon, en Gironde. Cette bataille marque la fin de la Guerre de Cent Ans, car toute l’Aquitaine revient à la couronne de France. La reconquête de la région aquitaine est complète quand le Roi de France s’empare de Bordeaux, le 19 octobre. Les Anglais sont alors définitivement boutés hors du Royaume. John Talbot, connu pour avoir repris la ville de Bordeaux en 1452, alors qu’un traité avait été signé entre les deux pays, meurt au cours des combats.

Après Castillon, les Anglais ne conservent que le port de Calais. Si cette victoire marque bel et bien la fin de la puissance anglaise en France, il faut attendre le Traité de Picquigny signé entre Louis XI et Édouard IV pour régler politiquement le vieux conflit.

le 17 juillet 1765 : instauration de la fête du Sacré-Cœur dans tous les diocèses de France.
La reine Marie Leckzinska suggère, en 1751, l’adoration perpétuelle du Sacré-Coeur dans le Saint Sacrement. Elle obtient du pape Clément XIII, la fête du Sacré-Coeur dans tous les diocèses de France le 17 juillet 1765. Une lettre de la Mère Marie-Hélène Coing, supérieure de la visitation de Paray-le-Monial, adressée le 17 mars 1744 relance le message de 1689. Louis XV reste sourd au message, mais son fils le Dauphin Louis fait dédier, dans l’église du Château de Versailles, en 1773, une chapelle au Cœur de Jésus dans la tradition eudiste à laquelle la famille royale participe.

  • le 17 juillet 1794 : martyre des 16 Carmélites de Compiègne, rapporté par celle qui a pu échapper à Terreur 

Seize martyres sont guillotinées place du Trône à Paris, le 17 juillet 1794 en haine de la foi catholique. Elles sont conduites par leur supérieure, mère Thérèse de Saint-Augustin, quittent la prison et prennent le chemin de la guillotine en chantant des cantiques tout au long du parcours, le Miserere, le Salve Regina, le Te Deum, prononcent le renouvellement de leurs vœux et chantent le Veni Creator.

Les chants des religieuses, durant leur parcours jusqu’à la guillotine et en gravissant l’échafaud, impressionnent fortement la foule qui assiste en silence à leur exécution.

Leurs corps et leurs têtes sont jetés de nuit dans l’une des deux fosses communes du cimetière de Picpus. Les dépouilles se trouvent encore dans le jardin des religieuses.

…/…

Pour mémoire : 

Benoît XVI a-t-il été terrassé par la grâce divine, sous l’effet de la canonisation des 800 martyrs d’Otrante ?

Notre destin est-il désormais scellé ? … Rome subira-t-elle le destin d’Otrante … et de Constantinople … et la France deviendra-t-elle une République Islamique ?

LE PAPE FRANCOIS EN TURQUIE

Visite à la Mosquée Bleue – Diffusé le 29/11/2014 / Durée 30 mn

papa-moschea-29-11-2014

A Istanbul, Papa Francesco si è raccolto in “adorazione silenziosa” nella Moschea blu, accanto al Gran Muftì

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.