Combien de jours nous séparent des événements désormais inéluctables, annoncés par la Reine des Prophètes ? ***

MAJ 31/08 – 20 h 15 C’est notre destin qui est en train de se jouer avec la diffusion de cette vidéo, qui en dit long sur le cataclysme qui menace l’existence même de notre civilisation ! 

Une vidéo accablante pour Juppé, qui confirme ses liens avec les Frères musulmans

Avec l’expression de notre profonde reconnaissance à Joachim Veliocas pour son magnifique travail et à tous les patriotes républicains ! 

============

MAJ 31/08 – 17 h 45 Un détail qui en dit long …

Si même les royalistes orléanistes sont incapables de respecter la simple réalité d’aujourd’hui en censurant dans leur communication l’action méritoire d’autres royalistes, tels ceux de l’Alliance Royale , comment peut-on espérer que les patriotes de tous poils, républicains ou non, puissent tirer parti des Lois Fondamentales du Royaume de France ? C’est espérance impossible, n’est-ce pas, cher Conseil dans l’Espérance du Roi ? Mais nous n’en ferons pas un fromage, car tout cela ne sent pas très bon, à la différence des fromages qu’a humés aujourd’hui l’incontournable et excellentissime Salon Beige dans cette petite tribune à déguster et à boire comme du petit lait  

C’est l’Institut BVA relayé par LCI qui nous l’apprend …

…/…

où on lit en bas de page  

Enquête auprès d’un échantillon de 1099 Français, représentatif de la population française, âgés de 18 ans et plus et recrutés par téléphone puis interrogés par Internet du 22 au 23 août 2016. 

===

Et, comme  le Fou du Roi Louis XVII nous l’avait appris, dans ce billet :

Ciel ! Macron va-t-il participer à la création du Conseil de Régence pour la France ?

 on lit sur le document source :  

 Enquête réalisée avec Alliance Royale auprès d’un échantillon de 1099 Français, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et recrutés par téléphone puis interrogés par Internet du 22 au 23 août 2016. 

MAJ 31/08  Flash extrait de la fenêtre twitter de Résistance Républicaine  il y a 2 ou 3 minutes … 

Janus Stark a retweeté

Ces musulmans modérés qui saturent le standard du de leurs menaces… Oui, c’est très grave ce qui arrive.

===

PS : Nous profitons de ce flash pour remercier Christine Tasin, Présidente de Résistance Républicaine qui a écrit qu’il existait des patriotes royalistes ! … 

Censure facebook : Droite Nationale 2 est mort, vive Droite Nationale 3

Droite Nationale 2, c’est (c’était) le rendez-vous de nombre de patriotes. Ils publiaient sur facebook les informations boudées pour ne pas dire cachées par les medias traditionnels, reprenant régulièrement des articles d’autres sites de ré-information,  dont Résistance républicaine.

Leurs administrateurs sont tous patriotes, venus d’horizons divers, gaullistes, identitaires, frontistes, royalistes, bonapartistes…

…/…

Aussi oserons-nous une fois encore rappeler ce célèbre aphorisme de Joseph de Maistre :

 « Lorsqu’un peuple ne sait plus tirer parti de ses Lois Fondamentales, il est fort inutile qu’il s’en cherche d’autres … »  Joseph de Maistre  (Considérations sur la France, 1797)

Et oser même la réflexion suivante, les lois fondamentales de communication sur Internet obligeant de faire court, selon un vieux tic royaliste bien connu 

Si les patriotes, venus d’horizons divers, gaullistes, identitaires, frontistes, royalistes, bonapartistes…etc … ne sont pas capables de tirer parti des Lois Fondamentales du Royaume de France dans les … X … jours qui nous restent pour lutter contre le système qui,  jour après jour, précipite la France vers l’abîme, [ voir FDESOUCHE ] le cataclysme annoncé par la Reine des Prophètes, Reine du Ciel et Reine de France,  arrivera inéluctablement …   

Mais peut-être aurons-nous la joie intellectuelle de nous rencontrer à Chiré, en attendant de connaître la réponse qui sera apportée par les uns et les autres à cette alternative ?

Journées Chouannes 2016 – programme de choc par CHIRE-DPF  

Journées Chouannes 2016 Les 3 et 4 Septembre : Spécial 50 ans de Chiré  

==========

MAJ 30/08 

Au lendemain du carnage à Nice et de l’égorgement d’un prêtre, l’affichage identitaire musulman est indécent

Jean-Louis Harouel, professeur émérite d’Histoire du Droit à l’Université Paris Panthéon-Assas, qui vient de publier Les Droits de l’homme contre le peuple, déclare au Figarovox :

Unknown-33« […] Le Conseil d’État s’est abstenu de prendre en compte le fait que la population était choquée de voir s’exhiber les burkinis sur les plages alors que de terribles massacres venaient d’être commis en France par des musulmans au nom de leur Dieu. Au lendemain du carnage de la promenade de Nice et de l’égorgement d’un prêtre dans l’exercice de son ministère, toute montée en puissance de l’affichage identitaire musulman en France est proprement indécente.…/…

[ et rappelle quelques souvenirs d’horreur et de barbarie, plus anciens, à ceux qui ont gardé la mémoire de ce qu’ils ont vécu, sur l’autre rive de la Méditerranée  ]  

Tueries islamiques… pendant la guerre d’Algérie aussi.

…/…

Pour Valls, «Marianne a le sein nu et n’est pas voilée parce qu’elle est libre»

« Sur la place des femmes, nous ne pouvons transiger », a dit l’ancien maire d’Évry qui s’est livré à une envolée: « Marianne, le symbole de la République, elle a le sein nu parce qu’elle nourrit le peuple, elle n’est pas voilée parce qu’elle est libre. C’est ça, la République ».

===

D’où la reformulation de notre question d’hier :

Devant qui et à quelle danse du ventre indécente, Marianne s’est-elle livrée, le sein nu, pour avoir obtenu la tête du Peuple Français, anesthésié par les médias à ses ordres ou qu’elle n’a pas encore réussi à rendre complètement fou, après deux siècles de révolutions, de guerres, d’anarchie et d’invasions de tous ordres  ? ( voir  Et  » ripouxblique ras-le-bol  » c’est pour quand ? … [ Addendum 17 h 00 ])

=========

Addendum 15 h 30 Devant qui Marianne a-t-elle si bien dansé, pour pouvoir lui apporter la tête du Peuple Français, deux siècles après lui avoir présenté celle du Roi Louis XVI ?  

Burkini au Conseil d’Etat : «Le peuple est trahi par ceux qui rendent la justice en son nom» (En page de Une du Figaro 29/08 )

MAJ 29/08 En la fête du martyre de Saint Jean-Baptiste … 

… voici pourquoi les prophéties de la Reine des Prophètes s’accompliront de manière inéluctable … 

francois-islam

Entretien – Card. Parolin – A la guerre de religion le Vatican préfère le dialogue interreligieux

ND Salette

==

MAJ 27/08 Et voici la réponse du Conseil d’Etat à l’appel du 25 août 2016 de Mgr le duc d’Anjou, Régent de France :

Les Maires doivent maintenir leurs arrêtés anti-burkinis : Tuot et Stirn ne pouvaient pas siéger au Conseil d’Etat

COMMUNIQUE DE RIPOSTE LAIQUE ET DE RESISTANCE REPUBLICAINE

=======

Pour le prince Louis de Bourbon, la République n’est pas le régime qu’il faut pour combattre Daesh

Pour le prince Louis de Bourbon, la République n'est pas le régime qu'il faut pour combattre Daesh

MAJ 25/08 Ciel ! Voici un événement extraordinaire et imprévu qui nous oblige à revenir vers vous ! 

Communiqué de Monseigneur Louis de Bourbon, duc d’Anjou et chef de la maison de Bourbon.

blason_LouisXIV

Addendum du 26/08 : pour la beauté et la signification des armoiries que seuls les experts du CER ou de Vexilla-Galliae sont en mesure de vous offrir ! 

Comme le dit le site de référence orléaniste Lafautearousseau qui a déjà zappé Mgr le Comte de Paris , il est plus que jamais opportun de faire savoir ce qui est bel et bon ! 

 » Le dynamisme renaissant du royalisme français est aujourd’hui une évidence, notamment dans la jeunesse. Mais « il ne faut pas se contenter de bien faire, disait Georges Pompidou. Il faut aussi le faire savoir. »  Les royalistes français ne font pas exception.   Lafautearousseau 

=====

VIVE LE REGENT de France ! VIVE Mgr LOUIS, Duc d’Anjou !

VIVENT LES LOIS FONDAMENTALES DU ROYAUME DE FRANCE ! 

Guerre de civilisation et crise d’identité : le double mal qui ronge la France

Déclaration de Monseigneur le duc d’Anjou :

Mes chers compatriotes,

Luis-alfonso-borbon_000

La date du 25 août, fête de la Saint-Louis, mon aïeul et mon saint patron et aussi le modèle largement reconnu de la sagesse en politique, m’offre l’occasion de m’exprimer. Je n’ai pas voulu le faire au moment où les dramatiques évènements de l’été se sont produits car ma voix aurait peu apporté à ce qui fut dit alors. La compassion devant les victimes s’imposait et continue à s’imposer car les conséquences de ces attaques barbares sont loin d’être terminées ; les encouragements aux forces de sécurité et de secours ou aux équipes de soins s’imposaient elles-aussi et s’imposent encore devant l’ampleur du mal. Mais au-delà ? Que pouvait-on dire devant l’horreur des actes commis ? Les assassinats aussi monstrueux que lâches, d’êtres innocents, n’ont jamais aucune justification et les commettre au nom d’une religion encore moins. Fanatisme et politique n’ont jamais fait bon ménage. L’histoire nous le rappelle.

Or c’est justement au nom de l’histoire, mais sans nostalgie et dans un souci d’avenir meilleur, que je peux apporter quelque chose, au moment où la France, mon pays, subit une grave crise. Il me semble que les seuls remèdes politiques habituels ne suffiront pas à conjurer les dégâts et la profondeur du mal. Vu avec le recul des siècles et surtout l’expérience que cela donne, le mal qui atteint la France me parait double. Il y a d’abord une guerre de civilisation, déclarée par un ennemi plus ou moins visible et insidieux, et que désormais les gouvernants semblent enfin désigner par son nom mais, surtout, une très profonde et grave crise morale ou d’identité, sorte de cancer de l’intérieur qui nous affaiblit tout autant, peut-être même davantage, que l’ennemi désigné.

De la guerre qui est menée à la France, à l’Europe, à la Chrétienté, que dire ? Accepter de mettre un nom sur les choses et donc les qualifier est déjà le meilleur moyen pour combattre. L’ennemi identifié, Il s’agit de concevoir et de mettre en œuvre une politique étrangère et une politique intérieure qui répondent aux intérêts de la France et de l’Europe chrétienne dont nous sommes solidaires. Il s’agit ensuite d’avoir une stratégie et une tactique. Je ne doute pas que l’une et l’autre soient à la portée de nos gouvernants quels qu’ils fussent, s’ils acceptent de se remettre en cause, de se donner les moyens de la lutte et de faire confiance aux spécialistes. Faire parler la raison plus que le sentiment et l’idéologie. La France a toujours su mener les combats, ses forces armées sont reconnues par tous et partout, et le pays entier trouvera l’énergie nécessaire pour les soutenir. Déjà, force est de constater que de saines réactions ont commencé à apparaître.

La crise morale est plus grave. Les causes internes sont toujours plus complexes à combattre que les ennemis déclarés. Elles le sont notamment parce que elles ont souvent des origines plus profondes, plus lointaines. Mais l’histoire dont par ma naissance je suis en quelque sorte le représentant comme héritier et successeur des souverains qui, patiemment, siècle après siècle, ont façonné la France, l’histoire montre que les crises de conscience ne sont pas insurmontables. C’est même souvent de l’épreuve et de la rupture avec des habitudes passées qui endorment plus qu’elles ne font progresser, que la France s’est constituée. Dès l’origine ! Epreuves et rupture, avec Clovis qui fait passer la Gaule du rang de province romaine à celui de royaume libre et autonome ; épreuves et rupture avec la renaissance carolingienne ; puis avec le renouveau de la souveraineté au XIIIe siècle, celui de Bouvines et de Saint Louis ; et je continue avec le renouveau d’après la guerre de Cent ans qui avait pourtant laissé la France exsangue et quasi à la merci d’une dynastie étrangère. Que dire de la Renaissance qui a suivi le désastre de Pavie, de celle d’après les Guerres de Religion ou encore du sursaut admirable de tout le pays dans les premières années du XVIIIe siècle alors que Louis XIV devait faire face à une Europe une nouvelle fois coalisée. Oui, il y a un ressort très français qui veut que notre pays même malmené, même quasiment abattu, ne capitule pas.

Ces sursauts proviennent de la nature très particulière de la France. Ce n’est pas un état comme les autres. Le pouvoir ne s’y confond pas avec la force. La France a toujours reposé sur ses familles, sur des communautés d’intérêt, sur un état de droit mis en place alors que l’Europe connaissait encore régime féodal et droit du plus fort. Si la France présente cette spécificité cela lui vient de ses origines. Clovis, ne fut pas seulement le premier des rois, mais ce fut surtout le premier des rois chrétiens. Ainsi dès l’aube de la civilisation française il y avait, venant couronner au sens propre comme figuré le pouvoir, une transcendance. Politique et mystique allaient de pair. Jamais le roi ne fut un monarque tout puissant. La royauté française a toujours été vécue comme un service, imposant des devoirs garantis par Dieu. Au-dessus du roi il y avait toujours la nécessité de conserver les préceptes de l’évangile qui sont aussi ceux du droit naturel : respect de la personne humaine, respect de la famille. La France a mérité le titre de « Fille aînée de l’Eglise », parce que plus que toute autre nation, elle a su mettre ses devoirs avant ses droits. Elle a puisé dans la religion une éthique qui donnait à la politique une autre dimension. Ainsi, elle devint un modèle.

Certes cela a pris des contours bien différents selon les âges, mais le principe a toujours subsisté ; certes il y a eu parfois de mauvaises politiques mais justement reconnues comme telles. Mais l’histoire nous enseigne aussi qu’il y a des limites à ne pas franchir, des principes non négociables : la souveraineté de l’état, le primat du bien commun contre les intérêts particuliers, les libertés notamment collectives pour garantir les particularismes hérités de l’histoire des lieux, etc.

L’histoire nous apprend aussi et surtout qu’un peuple est grand quand il a des motifs de partager une vision commune de sa destinée c’est-à-dire de son avenir ; de donner de lui-même pour des causes qui le dépassent mais qui le font entrer dans l’histoire. Tel est bien ce qui a produit les grands artistes, les grands savants, les grands capitaines et les conquérants ; les gloires nationales que nos livres, nos mémoires, nos chansons exaltaient. Durant longtemps, de l’épopée des grognards de l’Empire au « debout les morts ! » de la Guerre de 14-18, les régimes nouveaux ont continué à évoquer ce récit national. La mystique de la Patrie avait su remplacer l’amour pour le Roi et la Couronne.Mais qu’en est-il actuellement ? Quelle « mystique » est-elle offerte aux jeunes depuis deux ou trois générations ? Celle du consumérisme et du  matérialisme; celle de la culture de la mort ; celle du jeu et du moindre effort, celle de la toute-puissance de l’argent. Depuis des décennies ont été élevés au rang de nouvelles valeurs l’individualisme, l’abandon de la notion de service et de sacrifice, le relativisme, l’immanence et, comble, la négation des épisodes glorieux de notre histoire dont il faudrait s’excuser ! Tout cela a détruit peu à peu les fondements de la société qui n’a plus su intégrer ceux qui frappaient à sa porte et qui, surtout, a ôté tout souhait et désir de s’intégrer à la France devenue plus un contre-modèle qu’un modèle.

Il me semble que la cause première de ce triste état des lieux est avant tout l’abandon des repères notamment religieux par notre pays c’est-à-dire ces limites sans lesquelles les libertés ne sont plus que des licences dangereuses tant pour l’homme que pour la société. Ainsi, en un peu plus de deux siècles a été porté profondément atteinte à notre identité, française et chrétienne. Les repères perdus, l’avenir est difficile à construire ! Aussi, nourrie de bonnes intentions comme le prétendent ses partisans, la laïcité républicaine n’en est pas moins un leurre. Elle nous coupe en réalité de nos racines séculaires et le vide idéologique laisse la place à toutes les idéologies mortifères.

Les jeunes ont besoin de grandeur, besoin d’espérance. Une société qui désespère et désenchante sa jeunesse n’a plus sa place. Il faut revenir de cet esprit d’abandon. Il faut retrouver enthousiasme, désir de se dépasser et, surtout, volonté. Retrouver la ferveur de Bouvines et de Patay, celle que montrent les champions sportifs prenant exemple sur les saints ou les militaires. Offrir des perspectives qui présentent leur part de gratuité et de grandeur. Ces occasions ne manquent pourtant pas aujourd’hui où les combats à mener sont nombreux : ceux pour redonner à la vie humaine sa place avec ses multiples facettes depuis l’éthique oubliée dans les états riches jusqu’aux problèmes de malnutrition dans les pays pauvres ; ceux pour rendre notre planète plus durable après qu’elle a été souvent saccagée par l’inconscience de plusieurs générations ; ceux pour faire accéder le plus grand nombre à l’instruction sans laquelle il n’y a pas d’échanges possibles entre les hommes. Savoir se parler et pouvoir se comprendre !

Redonner le goût du bien commun et se souvenir que la France est d’abord une communauté forte de son identité façonnée par ses racines gréco-latines et chrétiennes.

Heureusement, bon nombre de jeunes l’ont retrouvé d’eux-mêmes dépassant les faux maîtres qui les trompaient plus qu’ils ne les formaient. Depuis plusieurs années on les voit veiller sur leur pays ; retrouver les fondamentaux de la philosophie notamment politique, renouer avec les valeurs du don, de la gratuité sans lesquelles il n’y pas de bien commun possible. On les voit surtout retrouver le sens de la famille et de la vie sur lequel ils assoient leurs perspectives d’avenir. Le monde appartient aux jeunes et à ceux qui donnent du sens à leur vie. L’histoire de France nous l’enseigne.

J’ai voulu le rappeler car, en invoquant l’aide de Saint-Louis, mon aïeul, mais aussi celle de tous les saints et saintes de France, si nombreux, et en n’oubliant pas le dernier d’entre eux, le père Hamel, mort en martyr pour sa Foi, je crois plus que jamais en mon pays et en son avenir.

Louis de Bourbon, duc d’Anjou

Michel Janva

====

Louis XX : « La laïcité républicaine est un leurre »

Le prince Louis de Bourbon, descendant direct de Louis XIV et de Saint Louis, a adressé à la France un communiqué officiel.

…/…

Un seul de nos Présidents, ou prétendants à la présidence, aurait-il été capable d’écrire un aussi beau texte ?

Journaliste  Ancien directeur des rédactions de l’Agence Gamma

=====

Il ne manque plus que la bénédiction du pape François et la dénonciation par la CEF du pacte républicain qui soumet l’Eglise à la République de Satan et asphyxie la France, telle la tunique de Nessus empoisonnant Hercule !  

A l’occasion de la saint Louis, le pape François prie pour la France

Images-11Hier lors de l’audience générale, à la veille de la fête du roi saint Louis, le pape François a assuré de ses prières le peuple français et ses dirigeants. Après avoir prié le chapelet pour les victimes du séisme qui a frappé le centre de l’Italie dans la nuit, le pape a salué les pèlerins présents place Saint-Pierre. Il s’est d’abord adressé aux francophones :

« A la veille de la fête de saint Louis, je prie particulièrement pour le peuple de France et pour ses dirigeants ». « Avec confiance, osons nous approcher de Jésus, malgré nos hontes et nos faiblesses, il nous invite à l’espérance et il nous accueille avec miséricorde. Que Dieu vous bénisse et vous garde. »

Michel Janva

MAJ 23/08 et 24/08 

Au risque de choquer la France qui dort encore, comme l’écrit Yvan Rioufol,   et qui nous lirait suite à une erreur ou un accident de navigation, l’analyse citée ci-dessous nous semble trop intéressante, en raison de sa divergence avec les prévisions et analyses de Jean Raspail, pour que nous n’en fassions pas état ; écrasé par l’impuissance du mouvement royaliste français, face à la folie pure **1** et au déni de la réalité des pouvoirs de tous ordres, qui assurent la gouvernance de ce pays qui n’est plus la France, mais est devenu un terrain vague pour tous (TVPT) , sous la dictature criminelle et désormais à visage découvert de l’UE et de tous ceux qui en assurent la promotion, volens nolens, nous ne voyons pas comment toute nouvelle publication d’article pourrait ajouter une valeur marginale opérationnelle, aussi réduite soit-elle, [ – sauf événement extraordinaire, comme le serait par exemple la nomination d’un second pape émérite aux côtés de Benoît XVI au lieu de voir ceci **2** … ] – à tout ce que nous avons déjà publié depuis maintenant plusieurs années !  

Je ne vois pas comment l’islam pourrait attendre des décennies avant de nous attaquer

Je ne vois pas comment l’islam pourrait attendre des décennies avant de nous attaquer

**1** Valls : «Nous devons bâtir un islam français, européen, occidentalisé, avec nos traditions et nos valeurs»

CHRONO ! 

**2** Réponse des musulmans au Pape François « Nous faisons une guerre de religion, et nous vous haïssons ».

Réponse des musulmans au Pape François « Nous faisons une guerre de religion, et nous vous haïssons ».

MAJ 22/08 

Nous ne saurions mieux conclure les nombreuses MAJ faites dans cette très longue tribune qu’en publiant, pour ceux qui reviennent de vacances et n’ont pas eu l’occasion de la lire, cette analyse de l’abbé Pagès qui fera date comme celle de Mgr Pavy, en la cathédrale d’Alger, lors d’une homélie pour le Carême de 1853 … référencée dans la patrologie de J-P Migne, dont il est permis de se demander si le Pape François l’Unique  en connaît l’existence …  

Père Hamel

Tribune – De la décapitation du père Hamel et de la nôtre – Abbé Pagès

===

Jean Raspail « C’est maintenant que le camp des saints commence »

Lu sur le Salon Beige :  » Jean Raspail, l’auteur notamment du Camp des Saints, amoureux de la Bretagne, a accordé un entretien à Breizh-info  » 

Pourquoi le Corse Arnaud ne sera pas poursuivi, contrairement à Pascal, Pierre et Christine 

ArnaudSeassari2

[source :  Edito de Cyrano sur Riposte Laïque  ]Depuis une semaine, Arnaud Seassari est un homme célèbre. Son visage davantage que son nom sont connus dans toute la France, et la vidéo qu’il a tournée, au lendemain des événements de Sisco, a été vue par plus de deux millions d’internautes, sans oublier Anglais et Américains qui ont pu bénéficier d’une version sous-titrée dans leur langue.

En quelques minutes, que dit, d’une manière guerrière, ce jeune Corse aux musulmans ? « Votre communautarisme de merde, on n’en veut pas. On vous tolère chez nous, à condition que vous vous adaptiez à nos coutumes, sinon, vous dégagez. Si c’est la guerre que vous voulez, vous allez la trouver. Vous ne ferez jamais la loi chez nous, et si vous touchez les cheveux d’un seul des nôtres, on vous tue« .

…/… lire la suite …/…

http://www.fdesouche.com/756415-sisco-un-jeune-corse-en-colere-fait-le-buzz-sur-facebook

Des centaines de migrants crient « Allah akbar » en Méditerranée, sus à l’Europe ! Video

MAJ 19/08 – Publié à l’heure de l’Angelus ; serait-ce une pièce à verser à ce dossier ? ***

Un rabbin accuse les Etats-Unis d’avoir suscité l’Etat islamique

Voir la version longue sur NdF 

En attendant le feu d’artifice mondialisé de la fête finale ( annoncée, attendue ou programmée, ici ou là, selon les schémas et les horizons les plus divers ? ) … 

Hillary Clinton : « Si je suis présidente, nous attaquerons l’Iran » (vidéo)

***  pour mémoire : 

NON POSSUMUS ! ( Addendum 09 / 07 )

MAJ 19/08 

Est-il nécessaire d’ajouter quelque commentaire que ce soit à ces informations reprises sur le site de référence de la cathosphère laïque  et sur le navire amiral de la réinfosphère, appelée fachosphère ou réacosphère par les uns ou les autres … 

2 jours après avoir rendu visite au pape, on apprend que Hollande traite Bolloré de « catho intégriste »

C’est ainsi que le voit François Hollande dans une information révélée, deux jours après avoir rendu visite au pape… :

B

«Bolloré éradique tout ce qui pouvait être esprit contestataire, à commencer parLes Guignols. (…) Quand Bolloré est venu me voir, il m’a dit: ‘On va reprendre Le Grand Journal, Les Guignols ça deviendra une émission internationale’. Puis il me dit qu’il va faire venir une nouvelle génération de comiques: Dany Boon et Arthur! Comme il a un physique plutôt moderne, Bolloré, on ne le voit pas venir, mais c’est un catho intégriste en réalité!».

…/…

L’État islamique répond au pape François : « Nous faisons une guerre de religion et nous vous haïssons »

L’État islamique a répondu publiquement aux déclarations du pape François selon lesquelles la guerre menée par les terroristes islamiques n’est pas religieuse de nature. L’article assure le pontife que leur seule et unique motivation est religieuse et approuvée par Allah dans le Coran.

…/…

Lu aussi sur le salon beige :

C’est la réponse de l’Etat islamique au Pape François dans le dernier numéro du magazine Dabiq, sur les propos que le Pape avait tenus dans l’avion le ramenant des JMJ de Pologne :

…/…

MAJ 18/08 – 11 h 45 

Suite à la déclaration de Hollande à Rome, commentée dans la dernière  MAJ de cet article 

Le pape François en France pour le 17 janvier 2017 ? [ MAJ 18/08]

nous nous bornerons ici à opposer à cette citation extraite de son discours

«Nous sommes parmi les protecteurs des chrétiens d’Orient»  François Hollande

cette terrible analyse publiée sur l’observatoire de la christianophobie 

Patrick Karam : des cloches du 15 Août au glas pour les chrétiens d’Orient

XVMe91e701e-62bf-11e6-8bf4-7652bb21cdda

Pour estimer le nombre de jours qui nous séparent du chaos en France, à chacun de faire son propre calcul en fonction des informations publiées au fil des jours sur l’ensemble de la réinfosphère (voir notre Blogroll ) et en particulier sur le  site de référence de l’observatoire de l’islamisation …. 

MAJ 16/08 – 17 h 25

Privé de connexion internet durant toute la semaine dernière, nous découvrons l’information ci-après, que nous vous livrons, avec toute la reconnaissance due à nos amis royalistes qui participent au pèlerinage mensuel aux pieds de Notre Dame de Pontmain, ( voir nos archives ) pour obtenir du Ciel la résurrection du Royaume de France, organisé chaque 17 ème  jour du mois, autour de notre ami chouandecoeur ! 

En effet, selon une tradition née avec la Révolution et renouvelée depuis à de multiples reprises, la République vient d’engager la France dans une nouvelle guerre, sans qu’on sache d’ailleurs cette fois qui est l’ennemi ; c’est pourquoi seule notre confiance en la puissante intercession de la Très Sainte Vierge Marie nous invite à espérer que  la Divine Providence permettra à la France de sortir du chaos qui vient et dont nous avons eu un terrible aperçu le soir du 14 juillet 2016 à Nice,  » déclic  » pour Mgr d’Ornellas !  

 

o

Prier pour la France signifie s’inscrire dans une tradition chrétienne multiséculaire de charité

…/…

 » L’attentat de Nice a été pour moi un déclic. Ce drame m’a immédiatement évoqué la « guerre par morceaux » dont le pape François parle souvent. La France fait partie de ce conflit. Dans le diocèse de Laval se trouve le petit sanctuaire de Pontmain, où la Vierge Marie apparut à deux petits garçons en 1871. A cette époque, notre pays vivait la guerre. Au mois de janvier, les Prussiens, du Mans, progressaient vers l’Ouest. Son message aux petits voyants a été très simple : « Priez mes enfants ». Cette invitation a été réveillée en moi avec insistance et c’est ainsi que j’ai eu l’idée d’une neuvaine pour la paix qui s’achèverait le 15 août, pour toute la province de l’Ouest.  » 

…/…

MAIS PRIEZ MES ENFANTS DIEU VOUS EXAUCERA EN PEU DE TEMPS ¤
MON FILS SE LAISSE TOUCHER

 Quant à la conclusion de Mgr d’Ornellas «  Aujourd’hui, il me semble que nous sommes invités à ouvrir de nouveaux chemins de charité envers les réfugiés » , nous lui en substituerons une autre, selon un tic bien connu des lecteurs de notre site Cril17.org : 

 » Prier pour la France signifie s’inscrire dans une tradition chrétienne multiséculaire de charité, pour que celle-ci continue d’irriguer les manières de relever de nouveaux défis. Aujourd’hui il nous semble que nous sommes invités à ouvrir de nouveaux chemins de charité envers les Français, afin qu’ils sortent au plus vite de la boîte logique de la République et de ses prétendues valeurs qui les conduisent vers l’abîme,  en sachant discriminer ce qui relève de l’hospitalité due au malheur, provoqué par la folie des uns et des autres *** et ce qui relève d’une invasion pire que toutes celles qui l’ont précédée « 

*** Pour mémoire : 

Qui a mis l’Irak à feu et à sang en 2003 pour y installer la Démocratie et s’emparer des  » armes de destruction massive  » qui n’existaient pas et menaçaient l’existence de l’Etat d’Israël ?…

=============

MAJ 16/08 – 13 h 15 Principe de capillarité oblige ( photo vue sur Présent, cité il y a quelques minutes ) …

Serait-ce une image de ce qui semblerait être la  » FORCE DE L’HISTOIRE » , selon la sémantique de la CEF ( voir en infra ), en réponse à cette takya très provisoire de l’imam de Bordeaux, qui est encore dans l’impossibilité de pouvoir exiger le paiement du tribut (jyzia) prévu en vue d’assurer la paix civile, selon l’islam ? 

Ramadan-Photo-by-Ulet-Ifansasti_Getty-Images

source : la résistance corse 

MAJ 16/08 – 12 h 55 

Voici une information que nous venons de découvrir à l’instant et qui pourrait illustrer le chaos qui vient, évoqué dans notre dernière MAJ de ce matin …

En ce qui nous concerne directement, nous ne saurions oublier l’intérêt manifesté par les Editions Ring pour la question Louis XVII, même si nos conclusions divergent de manière radicale … 

Le journal “Présent” au secours des éditions RING mises à sac en ce début d’août 2016.

   Vous  vous sûrement du passage des Editions Ring  lors de la Biennale  Blanche organisée par la Charte de Fontevrault à Paris le  samedi 24 octobre 2015

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2015/11/13/biennale-blanche-2015-le-retour-ou-la-b-b-vue-de-linterieur-10-a-paraitre-aux-editions-ring-comme-annonce-a-la-bb-sang-royal/

Nous ne pouvions dés  lors faire moins que de relayer leur appel  au secours, appel repris  dans le Journal Présent  – Journal ami de la Charte de Fontevrault- qui a  bien besoin , lui aussi- de  votre soutien.

ring

MAJ 16/08 A l’attention de nos amis lecteurs 

Si vous croyez à la pertinence de l’hypothèse de la résurrection du Royaume de France, au milieu du chaos qui vient sur nous, peut-être aurons-nous le bonheur de nous rencontrer le 3 ou 4 septembre 2016 ?

Journées Chouannes 2016 – programme de choc par CHIRE-DPF  (vidéo de 2 ‘ 05 « ) 

Journées Chouannes 2016 Les 3 et 4 Septembre : Spécial 50 ans de Chiré  

MAJ 15/08/2016 #15août – Regnum Galliae, Regnum Mariae

Un bel article d’Angélique Provost pour le 15 août :

Web-icon-viin-mary-vladimir-saint-hilaire-le-grand-france-jean-christophe-verhaegenciric-ai

« Cela ne fait pas même encore cent cinquante ans que la fête de notre pays a lieu le 14 juillet. Auparavant, les festivités nationales prenaient place le 15 août ! Jour de la saint Napoléon pour un temps, elle fut longtemps si importante en raison de la fête religieuse qui figure au calendrier liturgique ce jour là : l’Assomption de la Très Sainte Vierge Marie !

Appelée aussi « Dormition » dans le rite oriental, elle fut instaurée comme dogme de foi seulement en 1950 par la constitution apostolique Munificentissimus du bon pape Pie XII. Elle prenait pourtant sa place d’honneur au calendrier des fêtes françaises bien plus tôt, puisque ce fut Louis XIII le 10 février 1638 qui lui offrit le titre de fête nationale.

La génuflexion d’un chef d’État 

Que signifia ce geste ?

Imagineriez vous aujourd’hui le chef d’État de notre douce France plier le genou devant la sainte Vierge pour lui confier son mandat ? Non. Simplement parce que cette démarche demande une humilité indicible, tant la génuflexion d’un chef d’État devant une puissance souveraine symbolise la soumission. Ce ne fut pourtant pas, en son temps, considéré comme une faiblesse du bon roi ! Sujets et puissances voisines n’y ont jamais vu un acte de désespoir du souverain, ni d’incapacité à gouverner : seulement la reconnaissance que son pouvoir était issu du droit divin, et que, de ce fait, il était sain et juste de remettre son Royaume avec confiance sous la protection de la mère de la Providence.

La France sous la protection de la Vierge 

Voici donc de quoi se souvenir, en ces temps troublés, en ces temps de guerre, ainsi que l’a signifié le successeur de saint Pierre, que la France, fille aînée de l’Église est depuis des siècles sous la protection de la mère de Dieu. Ce n’est pas rien ! Combien de fois la sainte Vierge a su défaire les nœuds les plus étroits de notre histoire ? Rappelons nous en ce 15 août, que la dévotion à Marie a déjà sauvé la France. Le plus pertinent à citer ces temps ci, aux vues du terrorisme instauré par l’islam de Daesh, sera la bataille de Lépante. Un affrontement meurtrier entre monde chrétien et monde musulman : la victoire est donnée, contre toute attente à la flotte occidentale contre la flotte musulmane dite insubmersible. Et comment ? Grâce à l’appel universel du pape, exhortant la chrétienté à prier le Rosaire. C’est le Rosaire qui donne la victoire, il est une véritable croisade non sanglante.

Le salut de la France meurtrie serait donc entre nos mains ? N’en doutons pas, la prière triomphe de tout. En 1637, Louis XIII prévoit cette consécration à la sainte Vierge comme offrande pour obtenir la venue d’un héritier, qu’il obtint promptement. 2017 approche, et l’avenir de la France est incertain : prions donc le rosaire afin d’obtenir un bon chef d’état. Il appartient à chaque enfant de France de prier pour ses dirigeants, profitons donc de ce 15 août pour assaillir le ciel de nos Ave : Louis XIII, Notre Dame de France, saint Jacques Hamel… Sauvez la France ! »

Bonne et sainte fête de l’Assomption !

Marie Bethanie

Mais comment la France pourra-t-elle survivre à  » la force de l’Histoire  » ( selon le sens hallucinant qui lui est donné sur cette page du  site de la CEF  si les évêques de l’Eglise qui est en France [ ***] méprisent l’origine et la raison d’être de la fête de l »Assomption de la Très Sainte Vierge Marie, Patronne principale de la France depuis le Roi Louis XIII, et en trafiquent le sens, à l’image de la mise en oeuvre de la traduction sacrilège et toujours en vigueur du Pater Noster ?

*** et qui vient de redonner droit de cité au mot France dans son vocabulaire ecclésial …

Solennité de l’Assomption de la Vierge Marie, patronne principale de la France

« Tous d’un même cœur, étaient assidus à la prière, avec quelques femmes, dont Marie, mère de Jésus et avec ses frères. » (Actes 1. 4) Telle est la dernière mention explicite dans le Nouveau Testament, de Marie, dont on sait qu’après la mort de Jésus, le disciple Jean l’a prise chez lui.

Que devient-elle alors ? Une tradition la fait vivre quelque temps avec Jean à Éphèse. Mais c’est sans doute à Jérusalem qu’elle termine son séjour terrestre. L’événement marial de ce jour correspond à la fois à la mort, à la résurrection et à l’Ascension du Christ.

Au VIe siècle, l’empereur de Byzance (Maurice, † en 602), à l’occasion de la bénédiction d’une église, étend à l’ensemble de l’Église byzantine une fête mariale le 15 août, déjà célébrée un peu partout en Orient, et lui donne le nom de « Dormition de la Mère de Dieu ».

Ce n’est qu’en 813 qu’elle est prescrite par un concile tenu à Mayence pour l’empire de Charlemagne. Une nuance peut être notée entre la manière dont l’Orient et l’Occident perçoivent le Mystère : en Orient on parlera plus volontiers de la Dormition de la Mère de Dieu, alors qu’en Occident on est sensible au fait que la Vierge a été enlevée corps et âme au ciel.

Cette fête a pour objet de célébrer à la fois la bienheureuse Mort, la glorieuse Résurrection et la triomphante Assomption de la très Sainte Vierge au Ciel. Jésus avait souffert la mort pour racheter le monde ; Marie, dans le plan de la Providence, devait suivre son divin Fils et mourir. Mais sa mort ne ressembla en rien à celle du commun des hommes ; elle eut pour unique cause l’excès de son amour et de ses désirs ; elle ne fut accompagnée d’aucune douleur, ni suivie de la corruption du tombeau. Jésus devait tous ces privilèges à sa sainte Mère.

La tradition rapporte que les Apôtres, dispersés dans l’univers pour prêcher l’Évangile, se trouvèrent miraculeusement réunis autour du lit de mort de celle qui avait présidé à la naissance et aux premiers développements de l’Église. Trois jours après la mort de Marie, visitant le virginal tombeau avant de se séparer, ils furent les heureux témoins d’une grande merveille. On entendit dans les airs d’harmonieux cantiques ; un parfum délicieux s’exhalait du tombeau de Marie ; et lorsqu’on l’eut ouvert, on n’y trouva que des fleurs fraîches et vermeilles : les Anges avaient transporté dans les Cieux, en corps et en âme, la Mère du Sauveur.

On ne peut que soupçonner ici-bas avec admiration l’accueil qui fut fait à Marie par la Très Sainte Trinité, à laquelle elle avait été associée d’une manière si sublime dans le mystère du salut des hommes, par Jésus-Christ son Fils bien-aimé, par les légions des Anges, les Patriarches, les Prophètes, tous les saints de l’Ancien Testament et les élus de la Loi nouvelle. Les plus grands serviteurs de Marie, dans leurs contemplations, se sont plu à dépeindre son triomphe incomparable, son couronnement, sa gloire en ce grand jour. Mais le triomphe et la gloire de Marie sont éternels.

La fête de l’Assomption, outre sa mort toute sainte, sa Résurrection et son couronnement, célèbre sa royauté toute-puissante. Elle est la Reine du Ciel, la Reine des Anges et des Saints, la Reine de l’Église terrestre, la Reine de l’Église du Purgatoire; et c’est elle que David a dépeinte dans ses Psaumes : « La Reine s’est assise à ta droite, couverte d’un manteau d’or, environnée et tout étincelante des richesses les plus variées. »

Le 1er novembre 1950, le vénérable Pie XII (Eugenio Pacelli, 1939-1958), à l’occasion de l’Année sainte a voulu donner une définition précise (dogme) de l’Assomption de Marie. Ce jour-là les chrétiens fêtent à la fois la mort (dormition) et l’entrée dans la gloire de Dieu (assomption) de la Vierge Marie. L’Église catholique croit que la Vierge Marie, qui a donné chair au Christ, le Verbe fait chair, a été par avance ressuscitée dans son corps. C’est le sens du mot « Assomption » : Marie monte au ciel avec son corps et son âme.

Assomption 2016 : Mgr Pontier à Notre-Dame d’Afrique

Pontier_Aveline_carnoux

Mgr Pontier, archevêque de Marseille et Président de la Conférence des évêques de France, présidera les célébrations de l’Assomption à Carnoux-en-Provence, le 15 août 2016.

Un lieu-message pour la fraternité entre chrétiens et musulmans.

La statue de Notre-Dame d’Afrique a traversé la Méditerranée, offerte dans les années 60 par l’évêque d’Alger à la communauté Pieds-Noirs de Carnoux-en-Provence.

Comme elle, l’évêque auxiliaire de Marseille, Mgr Jean-Marc Aveline, est arrivé en métropole par la force de l’Histoire.

Né à Sidi-Bel Abès (Algérie) en 1958, il découvre la banlieue parisienne en 1962, avant que sa famille ne se fixe à Marseille, quatre ans plus tard.

Vierge de métal noir, habillée de somptueux vêtements, elle a « peu à peu, (…) posé sur nos mémoires déchirées le baume apaisant de la réconciliation » a relu Mgr Aveline en conclusion de la bénédiction de la plaque par Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et Président de la Conférence des évêques de France, le 24 avril dernier.

Carnoux, village prophétique

notre_dame_d_afrique_intérieur

 

Notre-Dame d’Afrique à Alger (Algérie)

« Nous pouvons (…) témoigner qu’est possible une fraternité entre chrétiens et musulmans, comme lorsque nous vivions ensemble sous le soleil généreux de Constantine, d’Oran ou d’Alger » assure-t-il. Pour lui, Carnoux est aujourd’hui « plus qu’un village » : « un message d’espéranceet de fraternité ». L’évêque d’Alger, ne fit-il pas écrire, en 1872, sur les murs de l’abside de la basilique « Notre-Dame d’Afrique, priez pour nous et pour les musulmans » ?

Pour le Père Bernard Lucchesi, curé de laparoisse depuis 2005, les nombreux récits de ses paroissiens évoquent aujourd’hui le martyre des chrétiens d’Orient.

C’est donc à Carnoux, où les Français venus du Maroc puis d’Algérie, et même de Tunisie ont dit « oui » à une nouvelle vie, que Mgr Pontier présidera les célébrations de l’Assomption – messe à 11h, vêpres à 15h et procession. « Sous le signe de l’espérance » promet le P. Lucchesi.

Nous consacrons à la très sainte et très glorieuse Vierge particulièrement notre personne, notre Etat, notre couronne et nos sujets

Le_Voeu_de_Louis_XIII

Consécration de la France à la Sainte Vierge

« Louis, par la grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre, à tous ceux qui ces présentes lettres verront, salut.

Dieu, qui élève les rois au trône de leur grandeur, non content de nous avoir donné l’esprit qu’il départ à tous les princes de la terre pour la conduite de leurs peuples, a voulu prendre un soin si spécial et de notre personne et de notre Etat, que nous ne pouvons considérer le bonheur du cours de notre règne sans y voir autant d’effets merveilleux de sa bonté que d’accidents qui pouvaient nous perdre.

Lorsque nous sommes entré au gouvernement de cette couronne, la faiblesse de notre âge donna sujet à quelques mauvais esprits d’en troubler la tranquillité ; mais cette main divine soutint avec tant de force la justice de notre cause que l’on vit en même temps la naissance et la fin de ces pernicieux desseins. En divers autres temps, l’artifice des hommes et la malice du démon ayant suscité et fomenté des divisions non moins dangereuses pour notre couronne que préjudiciables à notre maison, il lui a plu en détourner le mal avec autant de douceur que de justice.

La rébellion de l’hérésie ayant aussi formé un parti dans l’Etat, qui n’avait d’autre but que de partager notre autorité, il s’est servi de nous pour en abattre l’orgueil, et a permis que nous ayons relevé ses saints autels, en tous les lieux où la violence de cet injuste parti en avait ôté les marques.

Quand nous avons entrepris la protection de nos alliés, il a donné des succès si heureux à nos armes qu’à la vue de toute l’Europe, contre l’espérance de tout le monde, nous les avons rétablis en la possession de leurs Etats dont ils avaient été dépouillés.

Si les plus grandes forces des ennemis de cette couronne se sont ralliées pour conspirer sa ruine, il a confondu leurs ambitieux desseins, pour faire voir à toutes les nations que, comme sa Providence a fondé cet Etat, sa bonté le conserve, et sa puissance le défend.

Tant de grâces si évidentes font que pour n’en différer pas la reconnaissance, sans attendre la paix, qui nous viendra de la même main dont nous les avons reçues, et que nous désirons avec ardeur pour en faire sentir les fruits aux peuples qui nous sont commis, nous avons cru être obligés, nous prosternant aux pieds de sa majesté divine que nous adorons en trois personnes, à ceux de la Sainte Vierge et de la sacrée croix, où nous vénérons l’accomplissement des mystères de notre Rédemption par la vie et la mort du Fils de Dieu en notre chair, de  » nous consacrer à la grandeur de Dieu  » par son Fils rabaissé jusqu’à nous et à ce Fils par sa mère élevée jusqu’à lui ; en la protection de laquelle nous mettons particulièrement notre personne, notre Etat, notre couronne et tous nos sujets pour obtenir par ce moyen celle de la Sainte Trinité, par son intercession et de toute la cour céleste par son autorité et exemple, nos mains n’étant pas assez pures pour présenter nos offrandes à la pureté même, nous croyons que celles qui ont été dignes de le porter, les rendront hosties agréables, et c’est chose bien raisonnable qu’ayant été médiatrice de ces bienfaits, elle le soit de nos actions de grâces.

A ces causes, nous avons déclaré et déclarons que, prenant la très sainte et très glorieuse Vierge pour protectrice spéciale de notre royaume, nous lui consacrons particulièrement notre personne, notre Etat, notre couronne et nos sujets, la suppliant de nous vouloir inspirer une sainte conduite et défendre avec tant de soin ce royaume contre l’effort de tous ses ennemis, que, soit qu’il souffre le fléau de la guerre, ou jouisse de la douceur de la paix que nous demandons à Dieu de tout notre cœur, il ne sorte point des voies de la grâce qui conduisent à celles de la gloire. Et afin que la postérité ne puisse manquer à suivre nos volontés à ce sujet, pour monument et marque immortelle de la consécration présente que nous faisons, nous ferons construire de nouveau le grand autel de l’église cathédrale de Paris, avec une image de la Vierge qui tienne entre ses bras celle de son précieux Fils descendu de la croix ; nous serons représentés aux pieds du Fils et de la Mère, comme leur offrant notre couronne et notre sceptre.

Nous admonestons le sieur Archevêque de Paris, et néanmoins lui enjoignons, que tous les ans, le jour et fête de l’Assomption, il fasse faire commémoration de notre présente déclaration à la grand’messe qui se dira en son Eglise cathédrale, et qu’après les Vêpres dudit jour, il soit fait une procession en ladite église, à laquelle assisteront toutes les compagnies souveraines, et le corps de la ville, avec pareille cérémonie que celle qui s’observe aux processions générales plus solennelles. Ce que nous voulons aussi être fait en toutes les églises tant paroissiales, que celles des monastères de ladite ville et faubourgs ; et en toutes les villes, bourgs et villages dudit diocèse de Paris.

Exhortons pareillement tous les Archevêques et Evêques de notre royaume, et néanmoins leur enjoignons de faire célébrer la même solennité en leurs églises épiscopales, et autres églises de leurs diocèses ; entendant qu’à ladite cérémonie les Cours de Parlement, et autres compagnies souveraines, et les principaux officiers des villes y soient présents. Et d’autant qu’il y a plusieurs églises épiscopales qui ne sont point dédiées à la Vierge, nous exhortons lesdits archevêques et évêques en ce cas, de lui dédier la principale chapelle desdites églises, pour y être faite ladite cérémonie ; et d’y élever un autel avec un ornement convenable à une action si célèbre, et d’admonester tous nos peuples d’avoir une dévotion toute particulière à la Vierge, d’implorer en ce jour sa protection, afin que, sous une si puissante patronne, notre royaume soit à couvert de toutes les entreprises de ses ennemis, qu’il jouisse longuement d’une bonne paix ; que Dieu y soit servi et révéré si saintement que nous et nos sujets puissions arriver heureusement à la dernière fin pour laquelle nous avons tous été créés ; car tel est notre bon plaisir.

Donné à Saint-Germain-en-Laye, le dixième jour de février, l’an de grâce mil-six-cent-trente-huit, et de notre règne le vingt-huitième. »

Louis.

Michel Janva

TEXTE DU « VOEU DE LOUIS XIII »
Consécration de La France au Coeur Immaculé de Marie

 » A ces causes, nous avons déclaré et nous déclarons que, prenant la très sainte et très glorieuse Vierge Marie pour protectrice spéciale de notre royaume, nous lui consacrons particulièrement notre personne, notre Etat, notre couronne et nos sujets, et nous avertissons le sieur Archevêque de Paris, et néanmoins lui enjoignons que tous les ans, fête et jour de l’Assomption, il fasse faire, commémoration de notre présente déclaration à la grand’messe, qui se dira en son église cathédrale, et qu’après les vêpres dudit jour, il soit fait une procession en la dite église, à laquelle assisteront toutes les compagnies souveraines et les corps de ville, avec pareilles cérémonies que celles qui s’observent aux processions générales les plus solennelles; ce que nous voulons aussi être fait en toutes les églises, tant paroissiales que celles des monastères de la dite ville et faubourg, et en toutes les villes, bourgs et villages du dit diocèse de Paris. Exhortons pareillement les archevêques et évêques de notre royaume, et néanmoins leur enjoignons de faire célébrer la même solennité en leurs églises épiscopales, et autres de leurs diocèses entendant qu’à la dite cérémonie les cours de Parlement et autres compagnies souveraines, et les principaux officiers des villes y soient présents, et d’avertir tous les peuples d’avoir une dévotion particulière à la Vierge, d’implorer en ce jour sa protection afin que, sous une si puissante patronne, notre royaume soit à couvert de toutes les entreprises de nos ennemis, qu’il jouisse longtemps d’une bonne paix, que Dieu y soit servi et révéré si saintement que nous et nos sujets puissions arriver heureusement à la dernière fin pour laquelle nous avons tous été créés, car tel est notre plaisir. »
Voir aussi COTIGNAC

======

MAJ 05/08 – 22 h 30 Ciel !

Un signe qui ne trompe pas sur l’extrême gravité de la situation de la France ! Ce soir,  Fdesouche cite le Figaro premium qui vient de reprendre * le compte-rendu d’un entretien donné par Mgr le Comte de Paris à l’Action Française !… ( * par Philippe Goulliaud Mis à jour Publié  

Le comte de Paris décrit une situation prérévolutionnaire

Dans le journal monarchiste L’Action française, Henri d’Orléans, comte de Paris, lance un cri d’alarme sur la situation de la France.

Dans un entretien qu’il accorde en août à L’Action française, héritier du journal monarchiste, nationaliste et antidreyfusard que dirigea Charles Maurras, le comte de Paris lance un cri d’alarme: «Nous nous trouvons aujourd’hui dans la même situation bloquée de 1789. Si l’on ne parvient pas, dans l’urgence, à faire évoluer la société comme la prise de conscience des Français, nous risquons de reproduire les mêmes terrifiants schémas de 1793 (…)

Source

Vous avez dit «  urgence  » , Mgr ? Mais quand c’est urgent, n’est-ce pas déjà trop tard, selon une célébrissime citation   » ?…
Et pendant ce temps, que fait tranquillou notre Président normal ? …

*** MAJ 05/08

« L’année à venir va être épouvantable pour la France » selon le juge Trévidic

Vous avez dit  » épouvantable « , monsieur le juge ? 

De nature à causer de l’épouvante ; atroce, horrible, terrifiant, effroyable : Des scènes de torture épouvantables. Une épouvantable tragédie ( Larousse ) 

Et le degré au-dessus d‘épouvantable c’est quoi, si c’est pour la France entière ?Apocalyptique, peut-être ? 

======

La question originelle ( voir adresse url) posée en titre de cet article a été publiée ( avec le contenu en infra situé après les tirets === ) le jeudi 4 août 2016, en la fête du saint curé d’Ars ;  après avoir douté, ce  prêtre dont l’éminente sainteté ne saurait être niée par quiconque  a reconnu l’authenticité du message de la Très Sainte Vierge Marie révélé aux voyants de La Salette.  ( voir Jean Stern Documents authentiques, Tomes 1,2 et 3) 

Si nécessaire et si cela est opportun, nous publierons des mises à jour au fur et à mesure où la réponse à cette question deviendra de plus en plus évidente et précise …  CHRONO ! 

MANE THECEL PHARES !   

=========

«Brûlez les Français !» : l’État islamique menace la France dans une nouvelle vidéo (Màj)

…./…

 Attaque d’un bus à l’explosif en région parisienne : vidéo interdite sans sa dose de padamalgam ( lu sur le Salon Beige  ) 

Allo la CEF ? Allo Rome ? … 

ND Salette

2 Responses to “Combien de jours nous séparent des événements désormais inéluctables, annoncés par la Reine des Prophètes ? ***”

  1. Cril17 dit :

    Sisco : Burkinis, insultes, hachettes et « Allah Akbar! » à l’origine de la rixe entre Corses et Maghrébins (MàJ vidéo : « On est chez nous ! »)

    http://www.fdesouche.com/755711-corse-vives-tensions-apres-une-rixe-avec-des-maghrebins

    Pour 45% des catholiques pratiquants l’islam représente une menace
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/08/15/97001-20160815FILWWW00036-pour-45-des-catholiques-pratiquants-l-islam-represente-une-menace.php

    Le 15 août, les cloches des églises sonneront «pour la France»
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/08/14/01016-20160814ARTFIG00148-le-15-aout-les-cloches-des-eglises-sonneront-pour-la-france.php

  2. Cril17 dit :

    La drôle de guerre contre le terrorisme

    D’un lecteur des 4 Vérités :

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/08/la-dr%C3%B4le-de-guerre-contre-le-terrorisme.html

    ===
    L’affaire Sisco : un cas d’école

    Dans Les 4 Vérités, Guillaume de Thieulloy revient sur la privatisation de la plage corse par des Maghrébins :

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/08/laffaire-sisco-un-cas-d%C3%A9cole.html

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.