Ciel ! Voici le choc des civilisations de Rouen à Rome … et à Vienne … en passant par Assise ! Ou dérapage sémantique de Jean-Marie Guénois ?

Père Hamel : pour François, «tuer au nom de Dieu est satanique»

L’archevêque de Rouen va lancer la béatification du religieux assassiné en juillet.

Sur l’autel de la chapelle de la maison Sainte-Marthe où le pape François célèbre quotidiennement la messe du matin, une photo: celle du père Jacques Hamel, assassiné le 26 juillet, au nom de l’islam, alors qu’il disait la messe dans la paroisse de Saint-Étienne-du-Rouvray.

…/…

Puis le Pape est entré dans une confidence en révélant que cet acte cruel «le faisait beaucoup réfléchir» : pour lui, le père Hamel «a accepté son martyre, avec le martyre du Christ, là, à l’autel». Mais «au milieu de cette tragédie qu’il a vu venir (…), il n’a pas perdu la lucidité pour accuser, et dire clairement, le nom de l’assassin. Il a dit clairement: “Va-t’en, Satan!” (…) Il a accusé l’auteur de la persécution: “Va-t’en, Satan!”»

Évoquant le père Hamel, le Pape a alors conclu: «C’est un exemple de courage (…). Que lui, du Ciel – parce que nous devons le prier, c’est un martyr! Et les martyrs sont des bienheureux, nous devons le prier – qu’il nous donne la douceur, la fraternité, la paix et également le courage de dire la vérité: tuer au nom de Dieu est satanique.»

=====

Il ne reste plus au Souverain Pontife qu’à avoir le courage de dire la vérité avec douceur sur la véritable identité d’Allah qui ne peut pas être le même Dieu que Celui que nous, catholiques fondamentalistes des périphéries de l’Eglise, adorons en esprit et vérité, et qui ne peut donc pas être le même Dieu que celui dont il est question dans les paragraphes 252 et 253 de l’encyclique Evangelii Gaudium,  ou Celui qu’adorait Saint François d’Assise … ou Celui qui a donné la victoire à Jean Sobieski à Vienne le 12 septembre 1683 ou à Don Juan d’Autriche à Lépante le 7 octobre 1571, en réponse à la prière du Rosaire du Pape et de l’Eglise à la Très Sainte Vierge Marie !  

Le pape François trahit même celui dont il se recommande, Saint François d’Assise l’anti-islam

Le pape François trahit même celui dont il se recommande, Saint François d’Assise l’anti-islam

Le supposé successeur du pape François dénonce la volonté de conquête islamique de l’Europe

Le supposé successeur du pape François dénonce la volonté de conquête islamique de l’Europe

EXHORTATION APOSTOLIQUE   EVANGELII GAUDIUM  DU PAPE  FRANÇOIS
AUX ÉVÊQUES  AUX PRÊTRES ET AUX DIACRES  AUX PERSONNES CONSACRÉES

ET À TOUS LES FIDÈLES LAÏCS  SUR L’ANNONCE DE L’ÉVANGILE DANS LE MONDE D’AUJOURD’HUI

…/…

 » 252. La relation avec les croyants de l’Islam acquiert à notre époque une grande importance. Ils sont aujourd’hui particulièrement présents en de nombreux pays de tradition chrétienne, où ils peuvent célébrer librement leur culte et vivre intégrés dans la société. Il ne faut jamais oublier qu’ils « professent avoir la foi d’Abraham, adorent avec nous le Dieu unique, miséricordieux, futur juge des hommes au dernier jour ».[198] Les écrits sacrés de l’Islam gardent une partie des enseignements chrétiens ; Jésus Christ et Marie sont objet de profonde vénération ; et il est admirable de voir que des jeunes et des anciens, des hommes et des femmes de l’Islam sont capables de consacrer du temps chaque jour à la prière, et de participer fidèlement à leurs rites religieux. En même temps, beaucoup d’entre eux ont la profonde conviction que leur vie, dans sa totalité, vient de Dieu et est pour lui. Ils reconnaissent aussi la nécessité de répondre à Dieu par un engagement éthique et d’agir avec miséricorde envers les plus pauvres.

253. Pour soutenir le dialogue avec l’Islam une formation adéquate des interlocuteurs est indispensable, non seulement pour qu’ils soient solidement et joyeusement enracinés dans leur propre identité, mais aussi pour qu’ils soient capables de reconnaître les valeurs des autres, de comprendre les préoccupations sous jacentes à leurs plaintes, et de mettre en lumière les convictions communes. Nous chrétiens, nous devrions accueillir avec affection et respect les immigrés de l’Islam qui arrivent dans nos pays, de la même manière que nous espérons et nous demandons être accueillis et respectés dans les pays de tradition islamique. Je prie et implore humblement ces pays pour qu’ils donnent la liberté aux chrétiens de célébrer leur culte et de vivre leur foi, prenant en compte la liberté dont les croyants de l’Islam jouissent dans les pays occidentaux ! Face aux épisodes de fondamentalisme violent qui nous inquiètent, l’affection envers les vrais croyants de l’Islam doit nous porter à éviter d’odieuses généralisations, parce que le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence. » 

…/…

extrait de la page du site du Saint-Siège dédiée à l’exhortation apostolique 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.