Archive for the ‘Europe’ Category

Non possumus ! Nous ne pouvons pas nous taire !…

Mardi, juin 24th, 2014

La Cour européenne des droits de l’homme suspend la décision du Conseil d’Etat

L’information vient de tomber. Nouveau sursis à l’exécution de Vincent Lambert.

Michel Janva

Le Conseil d’État ordonne la fin du maintien en vie de Vincent Lambert

Les 17 juges (***) du Conseil d’État ont ordonné l’arrêt de l’alimentation de Vincent Lambert devenu tétraplégique après un accident de la route en 2008. Ses parents ont déjà saisi la Cour européenne des droits de l’Homme.

Euthanasie vraiment ? Vincent Lambert condamné à mourir de faim et de soif.

…/…

======

Après la République Française, qui vient de signer son arrêt de mort par 17 juges *** appelés à comparaître, un jour ou l’autre, devant le Souverain Juge, la CEDH va-t-elle nous révéler quelles sont les vraies racines de l’Union Européenne ? …  

*** Quelle étrange coïncidence de ce chiffre 17 avec  celui qui a été attribué par les royalistes de France et de Navarre au fils du Roi Louis XVI et de la Reine Marie-Antoinette ! … 

Ukraine : à toutes fins utiles …

Jeudi, mars 13th, 2014

Confirmation de la possibilité que les tirs des sniper à Maïdan seraient d’origine pro-UE (vidéo)

Publié le  par 

mise à jour du 13 mars à 16H50

L’ex-directeur du service de sécurité ukrainien (SBU) Alexandre Iakimenko a expliqué mercredi sur la chaîne Rossia 24 qui avait tué les manifestants et les policiers dans le centre de Kiev pendant les émeutes, écrit jeudi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

« Les coups de feu ont été tirés du bâtiment de la Philharmonie, supervisé par un coordinateur du Maïdan, Andreï Paroubi. Personne ne pouvait pénétrer dans le bâtiment sans son autorisation. Le 20 février, des tireurs d’élite et des hommes avec des fusils automatiques ont tiré depuis ce bâtiment. Ils ont soutenu l’action de force contre les policiers, qui étaient déjà démoralisés et fuyaient car on leur tirait dessus comme des lapins », a déclaré Alexandre Iakimenko.

« Le feu a été ouvert sur ceux qui attaquaient les policiers. Ils ont également commencé à subir des pertes. Et tout cela venait du bâtiment de la Philharmonie. Quand la première vague de tirs a cessé, des témoins ont vu 20 personnes en tenue spéciale sortir de ce bâtiment. Ils portaient des sacs spéciaux pour le transport d’armes, y compris des fusils à lunette. Les spécialistes l’ont remarqué. Tous possédaient des fusils AK avec visée optique », a poursuivi l’ex-directeur du SBU.[...]

article complet : Ria Novosti

lire la suite …/… 

===

Pour mémoire ….

La paix provisoire de Kiev ? C’était bien une victoire du Coeur Immaculé de Marie ! …

et autres archives 

… sans oublier bien sûr … 

1597153_250813901755158_1324545177_o

 

Qui est responsable de cette catastrophe ?… (3) Voici la réponse !…

Mardi, février 25th, 2014

17 000 mercis à Bvoltaire ( Nicolas Gauthier ) et à Pierre-Alexandre Bouclay de Valeurs Actuelles qui nous permettent de comprendre ce qui s’est passé en Ukraine la semaine dernière en nous apportant une conclusion au moins provisoire à nos posts précédents ( 1, 2, 3 )  ! … 

Entretien avec Pierre-Alexandre Bouclay

Vladimir Poutine, fou de rage contre Ianoukovitch…

Entretien réalisé par Nicolas Gauthier

Au vu des événements en Ukraine, Vladimir Poutine va-t-il lâcher Ianoukovitch pour jouer la carte Timochenko ?

Poutine est un pragmatique, qui souhaite avant tout la stabilité à ses frontières – principalement avec l’Ukraine, pièce centrale de sa géopolitique vers les mers du Sud et l’Europe, notamment pour l’acheminement des hydrocarbures.

Il est fou de rage contre Ianoukovitch, qui a saboté les Jeux olympiques auxquels il accordait la plus grande importance, en précipitant la révolution par des maladresses en cascades. En faisant tirer sur le peuple, Ianoukovitch a déclenché une crise irréversible.

…/…

=======

Il suffit de faire quelques hypothèses secondaires  ( faciles à imaginer ) sur les circonstances précises qui ont déclenché le scénario infernal de la place Maïdan, pour comprendre qu’il n’a pu être provisoirement stoppé que par Celle qui Seule pourra triompher un jour ou l’autre de l’enfer prêt à se déchaîner sur l’Europe à tout moment ! …

A chacun d’accomplir son devoir d’état et à la grâce de Dieu ! …

Qui est responsable de cette catastrophe ?… Chrono [ dans l'attente de connaître la réponse ] SVP !…

Mercredi, février 19th, 2014

Kiev à feu et à sang

 

Ciel ! Et si ce signe était non seulement pour l’Ukraine mais pour le pape François lui-même, Rome et toute l’Eglise ?… J – 90 !

Lâchées pour la paix en Ukraine, les colombes du pape attaquées dans le ciel romain

Les colombes, symboles de la paix, ont été lâchées dimanche du balcon du palais apostolique de la place Saint-Pierre par deux enfants.
Sa comparse cible d'un corbeau a dû subir plusieurs coups de bec avant d'échapper à son prédateur.

Et si l’enjeu stratégique et dramatique de cette catastrophe était bien au-delà de celui qui est évoqué dans l’analyse de ce jour du Conseil dans l’Espérance du Roi  ?… 

BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (19 février 2014)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

… comme invite à le penser ce simple rappel d’un événement survenu en 08 2012 … et toute l’actualité française des FEMEN …

Profanation d’un crucifix par des féministes à Kiev en réponse à la condamnation du groupe punk Pussy Riot 

Dans l’attente du Bourbon-Habsbourg nécessaire à la résurrection du Royaume de France, après les deux événements sportifs qui ont lié très curieusement l’actualité de la France et de l’Ukraine, et après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl annoncée dans l’Apocalypse,  on comprendra facilement que nous puissions évoquer Anne de Kiev épouse du roi Henri 1er … 

Anne de Kiev

 Anne de Kiev
(née vers 1024, morte en 1076)

Statue d'Anne de Kiev à Senlis

Statue d’Anne de Kiev à Senlis

Ciel ! Et si ce signe était non seulement pour l’Ukraine mais pour le pape François lui-même, Rome et toute l’Eglise ?… J – 90 !

Lundi, janvier 27th, 2014

Lâchées pour la paix en Ukraine, les colombes du pape attaquées dans le ciel romain

Les colombes, symboles de la paix, ont été lâchées dimanche du balcon du palais apostolique de la place Saint-Pierre par deux enfants.
Mauvais présage diront certains. Les deux volatiles lâchés par deux enfants accompagnant le pape François ont subi les foudres d’un goéland et d’un corbeau. Ils s’en sont néanmoins tirés laissant quelques plumes dans la bataille.
…/…
.Sa comparse cible d'un corbeau a dû subir plusieurs coups de bec avant d'échapper à son prédateur.
Le duel aérien entre les colombes et leurs assaillants a marqué les esprits. «Si quelque chose de terrible survient, on ne pourra pas dire qu’il n’y avait pas des signes avant-coureurs», commente le New York Magazine qui titre «Des oiseaux de toute évidence diaboliques attaquent les colombes pacifiques du Pape».
========
Sans être un haruspice patenté, et pour peu que nous sachions quels sont les fondements de notre civilisation, dont même la presse américaine se souvient, comment ne pas faire le rapprochement avec le miracle des colombes qui, en 1947, ont escorté la statue de Notre Dame de Fatima tout au long de ses  pérégrinations en pays alors de Chrétienté ? …
Le miracle des colombes de Notre-Dame de Fatima

Nous ne ferons pas l’injure à nos lecteurs de rappeler tout ce que signifie la colombe dans toute la tradition chrétienne !… 

Et quand on pense que cet événement est survenu le surlendemain de la visite de François Hollande à Rome, conclue par un communiqué du Saint Siège qui nous scandalise, comment ne pas repenser à l’échéance du 27 avril 2014 qui, à Rome, va sceller l’avenir de l’Eglise et de notre civilisation pour le XXI ème siècle ? … 

J – 90 ! CHRONO SVP ! 

Saint-Jacques-de-Compostelle oblige ! …[ MAJ 02/08 16 h 45 ]

Lundi, juillet 29th, 2013

MAJ 02/08 : Espagne: le train a déraillé à 179km/h 

Le train accidenté le 24 juillet à Saint-Jacques de Compostelle a déraillé à 179 kilomètres heure puis a réduit sa vitesse à 153 km/h quatre secondes plus tard, alors qu’il était déjà sorti de la voie. Voici ce que disent de nouvelles données extraites des boîtes noires de l’appareil.

Le conducteur du train, qui était au téléphone peu avant l’accident avec le contrôleur, a cessé de parler onze secondes avant le déraillement, qui s’est produit à 20 h 41 mn 06 s, faisant 79 morts, selon ces informations publiées aujourd’hui par le Tribunal supérieur de justice de Galice.

======

REMARQUE PREALABLE CAPITALE : Peut-être faudrait-il distinguer la motrice et les voitures qu’il tracte, qui constitue avec elle l’ensemble  » TRAIN  » …

Dès lors tout est une question de minutes et de secondes et on est alors confronté à l’anomalie visuelle de l’instant T où il se passe quelque chose derrière la motrice, qui est sortie du virage en restant sur les rails, alors que derrière c’est effectivement le déraillement qui va provoquer celui de la motrice ! D’où les questions : 

1 / Est-ce que quelqu’un pourrait nous expliquer comment le train ( voitures + motrice ) a  pu dérailler à l’instant T 0 en roulant à 179 km/h et a pu réduire sa vitesse à 153 km/h à l’instant T1  » où il ( voitures + motrice ) est déjà sorti de la voie   ? D’après la vidéo n’est-il pas évident qu’il y a MOINS DE 4 secondes  entre le moment où on voit la motrice sortir du virage en étant restée sur ses rails et le moment où elle déraille entraînée par les voitures et en particulier par la 1 ère, sur laquelle – semble-t-il –  on a vu juste avant comme   » un petit nuage blanc »  ? … 

2 / Pourquoi une tel script incompréhensible,  alors qu’on nous a dit précédemment ;

 » – Selon les premières informations, le train accidenté roulait à 153 kilomètres heure au moment où il a déraillé. Le tribunal a ajouté «qu’un frein avait été activé quelques secondes avant l’accident». »  

=====

MAJ 31/07 – 19 h 35 

Comment se fait-il que le conducteur ne comprenne pas ce qui s’est passé et ne se sente coupable d’aucune faute face à une telle catastrophe ?… 

Espagne : le conducteur du train
«ne comprend pas» ce qui s’est passé

Réagir

EN VIDÉO - Le chauffeur du train qui a déraillé le 24 juillet à Saint-Jacques de Compostelle assure qu’il n’arrive pas à expliquer comment l’accident qui a fait 79 victimes a pu se produire, affirmant qu’il «n’a eu le temps de rien».

MAJ 30/07 – 18 h 55 

1 / Est-ce qu’à 153 km/h le déraillement de la 1 ère voiture était inéluctable, alors que la motrice avait franchi le virage en restant sur les rails ?…

2/ Mais pourquoi Le Figaro ne donne-t-il pas l’information d’hier sur l’annulation des congés pour tous les magistrats et policiers du Royaume d’Espagne ? …

Saint-Jacques de Compostelle : l’enquête livre ses premières conclusions

Selon le tribunal de Galice, qui a commencé à analyser les informations des boîtes noires du train qui a déraillé le 24 juillet, le chauffeur du train «parlait au téléphone» au moment de l’accident qui a fait 79 morts.

Depuis le déraillement du train survenu le 24 juillet à Saint-Jacques de Compostelle, qui a fait 79 morts, le tribunal supérieur de justice de Galice analyse les informations fournies par les boîtes noires. Il livre ce mardi ses premières conclusions:

- «Dans les kilomètres ayant précédé le lieu de l’accident, le train roulait à 192 kilomètres heure», a indiqué le tribunal dans un communiqué.

- Selon les premières informations, le train accidenté roulait à 153 kilomètres heure au moment où il a déraillé. Le tribunal a ajouté «qu’un frein avait été activé quelques secondes avant l’accident».

- Au moment de l’accident, le conducteur, Francisco José Garzón, «parlait au téléphone avec un membre du personnel de la Renfe, semblant être un contrôleur», selon le communiqué du tribunal.

- Selon l’enregistrement audio des boîtes noires, le contrôleur en question donnait au chauffeur des indications et «il semble que (le conducteur) consultait un plan ou un document similaire en papier», selon le tribunal.

Le conducteur, Francisco José Garzon, a été mis en examen dimanche pour «79 faits d’homicide par imprudence». Il a été laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Selon ses propres déclarations, le cheminot, un professionnel expérimenté âgé de 52 ans, roulait à 190 kilomètres heure sur un tronçon de voie où la vitesse est limitée à 80 km/h. Lors de son audition dimanche par le juge, le conducteur avait reconnu, selon la presse, avoir eu un moment de «distraction» et ne pas avoir freiné à temps, sans pouvoir expliquer pourquoi. Plusieurs journaux affirmaient mardi que Francisco José Garzon, qui avait pourtant parcouru déjà 60 fois ce trajet, avait déclaré avoir «confondu» le tronçon où il se trouvait avec un autre. «Il a cru se trouver sur un tronçon différent du tracé réel et quand il a commencé à réduire sa vitesse, il était trop tard pour garder le contrôle du convoi», écrivait El Pais.

…/…

Lors de son audition dimanche par le juge, le conducteur avait reconnu, selon la presse, avoir eu un moment de «distraction» et ne pas avoir freiné à temps, sans pouvoir expliquer pourquoi. Plusieurs journaux affirmaient mardi que Francisco José Garzon, qui avait pourtant parcouru déjà 60 fois ce trajet, avait déclaré avoir «confondu» le tronçon où il se trouvait avec un autre. «Il a cru se trouver sur un tronçon différent du tracé réel et quand il a commencé à réduire sa vitesse, il était trop tard pour garder le contrôle du convoi», écrivait El Pais.

====

PS : à noter les différences de détail avec cet article  sur LCI … 

Catastrophe ferroviaire en Espagne : le chauffeur « parlait au téléphone » au moment de l’accident

Edité par MYTF1News avec AFP
le 30 juillet 2013 à 18h10 , mis à jour le 30 juillet 2013 à 18h14.
…/…

Par ailleurs, selon l’enregistrement audio des boîtes noires, « le conducteur, au moment de l’accident, parlait au téléphone avec un membre du personnel de la Renfe (l’équivalent de la SNCF en Espagne, ndlr), semblant être un contrôleur », qui lui donnait des indications et « il semble qu’il consultait un plan ou un document similaire en papier »,  toujours selon le communiqué.

« Il consultait un plan »

« Quelques minutes avant que le train ne quitte la voie, il a reçu un appel sur son téléphone professionnel pour lui indiquer le chemin que devait suivre le train en arrivant à El Ferrol », sa destination finale, ont encore révélé les boîtes noires. « Du contenu de la conversation et en raison du bruit de fond, il semble que le conducteur consultait un plan ou un document similaire en papier », a encore expliqué le tribunal.

…/…

Lors de son audition par le juge, le conducteur, un cheminot à la longue expérience qui avait déjà effectué 60 fois ce trajet, avait reconnu, selon la presse, avoir eu « une distraction » au moment de l’accident et ne pas avoir freiné à temps, sans pouvoir expliquer pourquoi.

===================

Dernière minute 18 h 50 : Une enquête colossale hors norme, qui provoque l’annulation des congés de tous les magistrats et policiers d’Espagne ! 

VIDEO. Espagne : inculpé de 79 « homicides par imprudence », le conducteur admet sa négligence [ selon El Païs ...] 

S’il était évident que le conducteur et la vitesse étaient à l’origine de la catastrophe,  » une enquête colossale hors norme  » serait-elle indispensable ? Ne serait-ce pas ABSURDE ? Dès lors, comment ne pas conclure qu’il existe désormais une probabilité d’attentat proche de 1 ?

A noter que le dossier de cette catastrophe a disparu des pages de Une des grands médias ( Le Figaro, le Monde, … ) ! …  Seraient-ils tétanisés par l’info publiée ce matin sur LCI, et que nous venons seulement de découvrir par hasard ?…

 » Edité par F.A. avec AFP le 29 juillet 2013 à 06h48 , mis à jour le 29 juillet 2013 à 09h42. 

( voir nos précédents posts, ci-dessous,  ici et  … )

===

L’étau se resserre !…

Catastrophe de Compostelle : le chauffeur du train remis en liberté

…/…

La thèse d’une vitesse excessive du convoi dans une courbe dangereuse est privilégiée mais les experts cherchent à établir s’il s’agit d’une erreur humaine ou d’un problème technique lié au train, à la voie ou au système de sécurité. Vendredi, alors qu’il était toujours hospitalisé, Garzon a refusé de parler aux policiers.  » 

Tiens donc ! Comme c’est étrange ! … 

Après avoir noté cet avis d’un ingénieur, lecteur du Figaro,  qui nous confirme bien que la motrice a été poussée hors des rails par l’arrière 

 » portagili

mon opinion:le conducteur a freiné mais le système est mauvais,il faut que le train entier freine a commencer par le dernier wagon, souvenez vous 1/2 de mv2…..1000t contre 80t….la motrice a été »poussée au cul » et sortie des rails par le train ca se voit tres bien dans le film.ce sont la RENFE et le système qui sont responsables….la survitesse n y est pour rien.point de vue d un ingenieur. » 

ce qui nous permet de rappeler qu’elle était bien restée sur les rails, en étant parfaitement sortie du virage, dans lequel entrait par contre le reste du train, nous oserons poursuivre notre réflexion, jusqu’à ce que la vérité devienne évidente pour tous ! ONLR !

L’argumentation de cet ingénieur nous renvoie à la question que nous avons déjà posée, après avoir décrit l' » anomalie visuelle  » qu’on voit sur la vidéo : alors que la motrice avait franchi le virage à une vitesse proche de 200 kms/h, mais sans l’atteindre, était-il inéluctable que la 1 ère voiture sorte des rails à cette vitesse ? Oui ou Non ? …

*** Si oui, il appartiendra aux enquêtes officielles d’en apporter la preuve … 

*** Si non, la 1 ère voiture a-t-elle déraillé  entraînant avec elle la motrice, parce que le conducteur aurait freiné ? Oui ou Non ?  

  • Si oui, la cause semblerait entendue ! Mais alors que faisait l’autre conducteur et pourquoi n’y a-t-il qu’un seul conducteur en cause ? L’autre conducteur faisait-il du tourisme ou bien était-il en stage de formation ? …  
  • Sinon, qu’est-ce qui interdit de reprendre le texte de la dépêche Reuters ci-dessus en la complétant comme suit … 

 » La thèse d’une vitesse excessive du convoi dans une courbe dangereuse est privilégiée mais les experts cherchent à établir s’il s’agit d’une erreur humaine ou d’un problème technique lié au train, à la voie ou au système de sécurité … ou d’un attentat ou d’un acte de sabotage … ? … 

======

Et par association d’idées autour de Saint-Jacques-de-Compostelle, actualité oblige  ( ici, là -voir la dernière version publiée le 27/07 sur le Populaire – , …) !…

1000 kms à pieds vers Saint Jacques de Compostelle pour les familles des soldats morts pour la France

CfC’est le sens qu’a pris le pélérinage de ces deux soldats de Bayonnepartis lundi dernier :

« Lundi, deux soldats du 1er RPIMA de Bayonne se sont lancés pour 1000 kilomètres jusqu’à Saint-Jacques-de- Compostelle avec une ambition : faire honneur et rendre hommage aux soldats français morts en conflit depuis 2004. Rencontre avec deux gars qui ont l’étoffe de ceux qui marchent en souvenir des héros.

…/…

=========

Selon un message qui vient d’être publié par le fou du Roi Louis XVII, et pour des raisons indépendantes de notre volonté, il n’est pas impossible que le trimaran Cril17 prenne quelques vacances, selon des dispositions connues de la Seule Divine Providence !

En effet, nous ignorons encore si nous devons choisir entre un pèlerinage à Reims ou à Saint-Jacques-de-Compostelle ! 

Vivent les vacances pour ceux qui n’ont aucun pouvoir ! …

 

En la fête des saints Anne et Joachim, mère et père de la Vierge Marie [ MAJ 6 - 27/07-16 h 00 ]

Vendredi, juillet 26th, 2013

Histoire Ste_Anne

source : cathédrale d’Apt

A

nne appartenait à ce peuple choisi qui, dans les desseins de Dieu, devait donner naissance au Sauveur des hommes ; elle était de la tribu de Juda et de la race de David. Ses parents, recommandables par leur origine, devinrent surtout illustres entre tous leurs concitoyens par l’éclat d’une vie pleine de bonnes œuvres et de vertus. Dieu, qui avait prédestiné cette enfant à devenir l’aïeule du Sauveur, la combla des grâces les plus admirables.

Après Marie, aucune femme plus que sainte Anne ne fut bénie et privilégiée entre toutes les autres. Mais si elle reçut tant de grâces, comme elle sut y répondre par la sainteté de sa vie ! Toute jeune enfant, elle était douce, humble, modeste, obéissante et ornée des naïves vertus de son âge. Plus tard, comme elle sut bien garder intact le lis de sa virginité ! Comme elle dépassait toutes les filles, ses compagnes, par sa piété, par la réserve de sa tenue, son recueillement et la sainteté de toute sa conduite !

Puis, quand il plut à Dieu d’unir son sort à celui de Joachim, combien Anne fut une épouse prévenante, respectueuse, laborieuse, charitable et scrupuleusement fidèle à tous les devoirs de son état, vaquant à propos au travail et à la prière. Dieu lui refusa longtemps de devenir mère ; elle se soumit humblement à cette épreuve et l’utilisa pour sa sanctification. Mais à l’épreuve succéda une grande joie, car de Joachim et d’Anne, déjà vieux, naquit miraculeusement celle qui devait être la Mère du Sauveur et, dans l’ordre de la grâce, la Mère du genre humain. C’est sans doute un grand honneur pour sainte Anne, que d’avoir donné naissance à la Mère de Dieu ; mais il lui revient beaucoup plus de gloire d’avoir formé le cœur de Marie à la vertu et à l’innocence !

L’Église célébrera dans tous les âges la piété maternelle de sainte Anne, et la gloire de sa Fille rejaillira sur elle de génération en génération. Le culte de sainte Anne a subi diverses alternatives. Son corps fut transporté dans les Gaules, au premier siècle de l’ère chrétienne, et enfoui dans un souterrain de l’église d’Apt, en Provence, à l’époque des persécutions. À la fin du VIIIe siècle, il fut miraculeusement découvert et devint l’objet d’un pèlerinage. Mais c’est surtout au XVIIe siècle que le culte de sainte Anne acquit la popularité dont il jouit.

De tous les sanctuaires de sainte Anne, le plus célèbre est celui d’Auray, en Bretagne ; son origine est due à la miraculeuse découverte d’une vieille statue de la grande Sainte, accompagnée des circonstances les plus extraordinaires et suivies de prodiges sans nombre. Sainte-Anne d’Auray est encore aujourd’hui l’objet d’un pèlerinage national.

J

oachim, de la tribu de Juda et de l’antique famille de David, était pasteur de brebis à Nazareth. Stolan, père de sainte Anne, lui donna sa pieuse fille en mariage. Les deux époux vécurent dans la crainte du Seigneur et dans la pratique des bonnes œuvres. Ils firent trois parts de leurs biens : l’une était destinée au temple et aux ministres de la religion ; ils répandaient la seconde dans le sein des pauvres ; la dernière servait aux besoins de la famille.

Cependant le bonheur n’était pas dans ce ménage : l’épouse de Joachim était stérile. Depuis vingt ans ils priaient Dieu de les délivrer d’un tel opprobre, lorsqu’ils se rendirent, suivant leur coutume, à la ville sainte pour la fête des Tabernacles. Les enfants d’Israël y venaient offrir des sacrifices au Seigneur, et le grand-prêtre Ruben immolait leurs victimes. Joachim se présenta à son tour. Il portait un agneau ; Anne le suivait, la tête voilée, le cœur plein de soupirs et de larmes. Le grand-prêtre, en les apercevant monter les degrés du temple, n’eut pour eux que des paroles de mépris et de reproche : « Vous est-il permis, leur dit-il, de présenter votre offrande au Seigneur, vous qu’Il n’a pas jugés dignes d’avoir une postérité ? Ne savez-vous pas qu’en Israël l’époux qui n’a pas la gloire d’être père est maudit de Dieu ? » Et en présence du peuple il repoussa leur offrande.

Joachim ne voulut point revenir à Nazareth avec les témoins de son opprobre. Leur présence eût augmenté sa douleur. Anne retourna seule dans sa demeure. Pour lui, il se retira dans une campagne voisine de Jérusalem, où des bergers gardaient ses troupeaux. Le calme silencieux de la vie pastorale, le spectacle touchant de la nature, apportèrent quelque soulagement à la blessure de son cœur. Qui n’a jamais senti que la solitude le rapproche de Dieu ?

Un jour qu’il se trouvait seul dans les champs, l’Ange Gabriel se tint debout devant lui. Joachim se prosterna, tremblant de peur : « Ne crains pas, dit le messager céleste, je suis l’Ange du Seigneur, et c’est Dieu Lui-même qui m’envoie. Il a prêté l’oreille à ta prière, tes aumônes sont montées en Sa présence. Anne, ton épouse, mettra au monde une fille ; vous la nommerez Marie et vous la consacrerez à Dieu dans le temps ; le Saint-Esprit habitera dans son âme dès le sein de sa mère et Il opérera en elle de grandes choses.» Après ces mots, l’Ange disparut.

Joachim vit bientôt se réaliser la prédiction de l’Archange. De son côté, il fut fidèle aux ordres du Seigneur : sa fille reçut le nom de Marie, et, à trois ans, il la confia aux pieuses femmes qui élevaient dans le temple de Jérusalem les jeunes filles consacrées au Seigneur. Elle y vivait depuis huit ans sous le regard de Dieu lorsque Joachim mourut chargé de mérites et de vertus. Anne, son épouse, le fit ensevelir dans la vallée de Josaphat, non loin du jardin de Gethsémani, où elle devait le rejoindre un an plus tard.

Source principale : Abbé L. Jaud -Vie des Saints…- (« Rév. x gpm »).

=====

Grand Pardon de sainte Anne

2 jours de fêtes à sainte Anne

Du jeudi 25 au vendredi 26 juillet 2013

25-26 juillet. 

GRAND PARDON DE SAINTE ANNE.

Présidé par Mgr Alain CASTET,

Evêque de Luçon.

========================

MAJ 6 – 27/07 – 16 h 00 : l’incroyable détail qui tue !…

Espagne : le conducteur du train accusé d’homicide par imprudence

 » …/… 

Avec le système traditionnel Asfa, qui équipait les voies à proximité de Saint-Jacques-de-Compostelle, les trains ne sont arrêtés que s’ils roulent au-delà de 200 km/h. En deçà de cette vitesse, un signal lumineux indique au conducteur qu’il roule trop vite. En d’autres termes, dans ce cas présent, il revenait à Francisco José Garzón de freiner. Ce qu’il n’a pas fait, pour une raison encore inconnue. …/…  » 

Si les mots ont un sens, cela signifie donc que le train roulait au-dessous de 200 kms/h et qu’il était possible aux trains de rouler au-dessous de cette vitesse, à charge pour les conducteurs d’être attentifs aux signaux lumineux et d’agir en conséquence ! 

Ne peut-on pas en déduire qu’il était donc possible techniquement à un train de rouler à une vitesse proche de 200 km/h, sur les voies où a eu lieu – semble-t-il – la catastrophe ? …

On notera en passant que l’accusation d’imprudence qui nous semblait absurde a été transformée en  » homicide par imprudence  » ce qui semble dès lors parfaitement logique avec toutes les informations disponibles … sauf bien sûr s’il y a eu attentat, voire même un attentat concomitant, sans aucun lien de corrélation avec une imprudence de l’un des deux conducteurs  …Mais que faisait l’autre conducteur au même moment ? … 

MAJ 5 27/07 [... ou comme on dit par ailleurs ONLR ... ] 

Après réflexion quand on voit :

  • sur la photo (  toujours affichée ici ) les pompiers qui sont en train d’éteindre un segment du train à l’arrière de la motrice ( qui, elle, semble être curieusement intacte et dont sa section de carrosserie arrière est très nette, voire même comme sans dommage apparent  ! )
  • sur la vidéo que  » l’anomalie visuelle «  déjà évoquée hier soir, porte justement sur ce segment du train à l’arrière de la motrice …
  • sur la vidéo  que la motrice a été entraînée hors des rails par l’arrière, alors qu’elle avait franchi le virage en restant sur les rails …
  • qu’il y aurait eu une explosion, selon les informations publiées ici ou là … 

la question qui émerge et à laquelle nous sommes incapable de répondre est la suivante :

à la vitesse du train – qui était semble-t-il de 190-200 kms/h – et sur le lieu précis où on voit une  » anomalie visuelle  » sur la vidéo, correspondant à l’instant clef  T très précis  à 0.06.xx , était-il inéluctable,  selon les lois de la physique des solides en mouvement que les voitures seules déraillent ? OUI ou NON ?

  • Si oui, nous laisserons aux experts officiels le soin de conclure …, et nous attendrons benoîtement les conclusions des enquêtes officielles …
  • Sinon, le doute ne peut que grandir et faire grimper la probabilité qu’il y a eu un attentat de 0.51 à une valeur proche de 1 …

MAJ 4 22 h 20 ; et voici qu’on prête au second conducteur les propos qui auraient été ceux du seul conducteur mis en cause ! Tout cela devient de plus invraisemblable !

Après avoir vu et revu, et tenté de disséquer chaque nanoseconde de la vidéo, nous arrivons à la même conclusion que d’autres intervenants sur divers sites ; il y a une anomalie visuelle [ appelons-là ainsi pour le moment ... ] AVANT  même que le train soit engagé dans la partie de la courbe, où il va se trouver face à la caméra de surveillance !  

Le doute grandit donc et pour prendre date, nous oserons écrire que la probabilité pour qu’un attentat soit à l’origine de cette catastrophe vient de basculer de 0.50 à 0.51 ! Il est en effet invraisemblable que 2 conducteurs d’un train ALVIA  – puisqu’il y en avait deux selon l’info publiée ci-dessous par Le Monde – aient pu se rendre coupables du même acte de folie en même temps, acte de folie qui n’est d’ailleurs qualifié pour l’heure que d' » imprudence  » ! … Tout cela est absurde ! … 

Espagne : le cheminot Francisco José Garzón refuse de répondre aux enquêteurs

Accident de train en Espagne : le conducteur refuse de répondre aux enquêteurs

La presse espagnole rapporte également des témoignages selon lesquels le conducteur incriminé, qui a aidé à porter secours aux victimes, aurait crié au téléphone après l’accident : « J’ai déraillé, qu’est-ce que je fais ? »

Selon El País, l’autre conducteur, qui est hospitalisé, est resté bloqué dans sa cabine et a informé par radio que le train avait abordé la courbe à 190 km/h.« Nous ne sommes que des hommes ! Nous ne sommes que des hommes ! », aurait-il ajouté, avant de poursuivre : « J’espère qu’il n’y a pas de morts, car sinon je les aurai sur la conscience… »

===

MAJ 3 16 h 20 

Vídeo: El nyap inacabat i irresponsable de l’Alvia

…/…

 »  Il est prévu de publier un rapport officieux dans une semaine, mais les conclusions officielles ne seront connues que dans 2 mois  »  

…/…

La seule certitude qu’on peut avoir aujourd’hui sur les causes de la catastrophe est qu’on est incapable d’arbitrer entre les diverses hypothèses qui semblent les plus pertinentes et qu’on peut résumer ainsi :

  • mise en cause de la responsabilité de l’un des 2 conducteurs ( le rôle précis de l’autre  » conducteur »  étant totalement inconnu à ce jour … ) 
  • mise en cause de Bombardier et des divers constructeurs responsables du train ALVIA ( motrice et voitures ) de sa conception jusqu’à sa mise en oeuvre …  
  • mise en cause de RENFE en lien avec les diverses autorités publiques ( dont l’Etat et le gouverment PSOE … ) responsables de l’existence d’un sytème hybride de circulation des trains dans la zone de la catastrophe …
  • attentat … car la vidéo semble faire apparaître des éléments troublants ; ce n’est pas la motrice en effet qui est sortie des rails en premier mais – semble-t-il – la 1 ère voiture qui la suit ! … 
  • N’étant pas un mathématicien capable de faire les calculs que les ordinateurs de la RENFE doivent avoir déjà fait ou sont en train de faire, pour calculer si la 1 ère voiture devait inéluctablement sortir des rails à  » 190 kms/h – 200 kms/h  » , nous n’avons donc plus qu’à attendre les résultats des enquêtes en cours, qui devraient permettre de connaître, tôt ou tard, Internet aidant, la vérité sur les causes de cette catastrophe, en raison de l’extrême gravité des ses enjeux de tous ordres  !…

PROCHAIN RENDEZ-VOUS SUR CE DOSSIER DANS UNE SEMAINE, sauf événement extraordinaire imprévisible à ce jour !  

Et peut-être aurons-nous d’ici là les résultats de l’enquête toujours en cours dans cet autre déraillement de train qui permet de voir qu’il existe à nouveau des Pyrénées entre France et Espagne, si on en juge par les différences  de réactions des habitants de Saint-Jacques-de-Compostelle et ceux de Brétigny-sur-Orge, qui sont à la mesure même de la différence d’ampleur des deux catastrophes … 

Catastrophe ferroviaire à Bretigny : pillages, caillassages et insultes racistes anti-français (MàJ)

============ 

MAJ 2 – 11 h 20 

Espagne : Francisco José Garzón, le cheminot au coeur de l’enquête

  • Mis à jour 

…/…

«La seule question qu’on devrait se poser, c’est pourquoi le train n’a pas freiné automatiquement si la vitesse maximale autorisée a été dépassée. Quelle est la responsabilité de la Renfe?», lance un autre. Seule l’enquête, qui vient à peine de débuter, pourra le déterminer. »  

Et à cette question nous ajouterons les nôtres : 

Q 3 ( voir ci-dessous pour Q1 et Q2 ) : est-ce que la vitesse effective du train était au-dessus de la vitesse autorisée ? OUI ou NON ? 

Q 4 Mais pourquoi donc les médias ne s’intéressent-ils qu’à un seul conducteur ? …

=======

MAJ 11 h 00 : Francisco-Jose-Garzon est-il un fou ou un conducteur d' » AVE-TGV  » ? Mais où est donc le second conducteur ? ( voir notre question ci-dessous posée avant cette MAJ … ) 

« Francisco José Garzón Amo és un tio normal i responsable, un home fantàstic »

 

( via Fdesouche )

« Un gars normal responsable, un  homme « fantastique », disent ceux qui connaissent Jose Francisco Garzon Amo (photo), l’un des deux conducteurs conduisant le train Alvia blessés mercredi à Santiago, et nous croyons que la controverse pour ses prétendus commentaires sur Facebook est «absurde».
…/… 

====

Esquisse d’un point de situation sur la catastrophe ferroviaire de Saint-Jacques-de-Compostelle 

Saint-Jacques-de-Compostelle : la vitesse du train et les procédures de sécurité mises en cause

St Jacques de Compostelle (Espagne) : Au moins 78 morts dans le déraillement d’un train, une forte explosion s’est fait entendre juste avant (Màj : vidéo de l’accident)

La synthèse de toutes les informations publiées dans les articles ci-dessus nous oblige à faire une hypothèse préalable, avant de poser les questions qui s’imposent d’elle-mêmes :

H : il y avait – semble-t-il – DEUX conducteurs qui auraient été dans la même motrice de tête  … En effet si les 2 conducteurs sont vivants, comme cela a été écrit, il est invraisemblable que le conducteur qui aurait été dans la motrice de queue ait pu survivre après la destruction de sa machine … 

Q1 : comment est-il possible que le seul conducteur dont parlent les médias ait pu dire les propos qui lui sont prêtés, x minutes, y secondes après la catastrophe : 

«  « J’allais à 190 km/h ! C’est une folie ! J’espère qu’il n’y aura pas de victimes. Sinon, cela me pèsera pour toujours sur la conscience. » Cet aveu angoissé, c’est un des deux conducteurs du train qui le lâche, quelques minutes après le déraillement »
http://www.lepoint.fr/monde/saint-jacques-de-compostelle-le-virage-fatidique-etait-connu-25-07-2013-1708226_24.php  » 

C’est absolument INCOMPREHENSIBLE ! Seul un fou et non un conducteur d' »AVE-TGV » peut avoir tenu des propos de cette nature ! 

Q2 : qu’est devenu le second conducteur, qui lui aussi aurait survécu ? … 

Au vu de toutes les informations accessibles, même si on privilégie l’hypothèse de la vitesse excessive ( 190 – 200 kms/h ) dans une zone où il y a – semble-t-il – un brusque changement du mode de circulation des trains, qui passent de l' »AVE-TGV » au système traditionnel,  cet accident reste pour nous incompréhensible !

En effet s’il y avait bien 2 conducteurs dans la même cabine de la motrice avant, comment est-il possible que ces deux conducteurs se soient rendus coupables en même temps du même acte de folie ?…  

A défaut de réponse à cette question, nous restons dans l’attente des avis des experts et en particulier de ceux de Bombardier, entreprise dont l’avenir va dépendre des résultats des enquêtes en cours  … 

Et en attendant chacun peut prier pour toutes les familles des défunts et des vivants, terriblement éprouvées par cette catastrophe qui coïncide très curieusement avec la fête d’un saint à l’origine de l’un des plus illustres pèlerinages de l’Occident chrétien, et à la source même de la construction de l’âme française ! …

Le chemin de saint Jacques de Compostelle n’a-t-il pas été appelé dans le passé  » el camino francés  » ?  D’où notre attention, motivée par de multiples autres raisons, aux résultats des enquêtes en cours ! … 

====

Message de l’Eglise en France suite à la catastrophe ferroviaire de Compostelle

Suite à la catastrophe ferroviaire de Saint-Jacques-de-Compostelle, les catholiques de France expriment, par ma voix, leur compassion, leur solidarité et leurs prières pour les victimes, leurs proches et l’ensemble du peuple espagnol voisin et ami.

Ils mesurent ce que représente, en cette fête de Saint Jacques le Majeur, le choc de cette terrible épreuve. Pour beaucoup d’êtres humains, Compostelle est une véritable étoile.

Mgr Georges PONTIER
Archevêque de Marseille
Président de la Conférence des évêques de France

===

Accident de train à Saint Jacques de Compostelle (Espagne) : DEUIL ROYAL

A toutes fins utiles à l’attention de tous les manifestants anti-loi Taubira …

Samedi, juin 22nd, 2013

MAJ 24/06/13 – 15 h 35 

Suite à l’écho donné par le CER à cet article et aux commentaires qui y ont été publiés voici les références du document objet de ce grave débat 

EXPLICATIONS (*) RELATIVES À LA CHARTE DES DROITS FONDAMENTAUX
(2007/C 303/02)

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2007:303:0017:0035:FR:PDF

Comme nous l’avons déjà indiqué lors de l’affichage de cet article, qui nous avait rappelé ce que nous avions déjà pu lire lors de la ratification du Traité de Lisbonne [ ( mais que nous n'avons pas encore pu retrouver dans nos archives en raison des diverses péripéties et accidents informatiques que nous avons dû subir ) ] c’est avec la plus grande reconnaissance que nous prendrons connaissance de l’avis – unanime ou non – des éminents juristes qui peuplent la galaxie royaliste ! … 

==========

Une fois encore 17 000 mercis à Fdesouche et à ses commentateurs  et tout particulièrement aujourd’hui à  celui-ci … 

 » 74 Jacques Bonhomme a écrit le 

Dictature qui se prépare de longue main !
Ils se sont déjà arrogé le droit de tirer sur de futures foules d’opposants!Voyez plutôt:
Alors que le droit à l’insurrection a été garanti par l’article 2 de la DDH de 1789 pour renverser la monarchie catholique française, et alors qu’en 1789 Louis XVI refusa d’utiliser la force pour mater les insurrections de quelques nervis à la solde de la banque, de la franc-maçonnerie et de l’Angleterre…, les héritiers nihilistes de 1789 n’ont pas ce scrupule…Ils renversent ce droit d’un revers de la main, et constitutionnalisent cette fois-ci le droit de l’Etat à donner la mort « pour réprimer une émeute ou une insurrection » (article II -62 du Traité de Lisbonne – 2007) ! Un renversement complet ! Jusqu’où iront-ils ? Tireront-ils bientôt sur la foule ? Quand va-t-on les arrêter ?
« La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’une recours à la force rendu absolument nécessaire … pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection. »

Cela nous a rappelé immédiatement une analyse qui nous avait stupéfait à cette époque et que nous avions aussitôt commentée ; en faisant une recherche dans nos archives et sur Internet nous venons de trouver la page ci-dessous que nous prions tous nos amis de lire attentivement et de transmettre à qui de droit, le cas échéant !  

Nous avions écrit récemment que pour avoir osé faire comme si les manifestations anti-loi Taubira n’avaient pas existé, il était évident qu »Hollande obéissait à un pouvoir occulte supérieur, capable d’imposer sa Loi au Peuple de France qui était descendu dans la rue !

Compte tenu des derniers développements de la répression policière et maintenant judiciaire de la dictature socialiste, nous croyons indispensable d’avertir tous nos lecteurs que l’Etat républicain n’hésitera pas à tuer s’il le juge nécessaire, en vertu des dispositions du Traité de Lisbonne … 

==========

LE TRAITE DE LISBONNE AUTORISE LA PEINE DE MORT

Mis en ligne le 2 septembre 2009, par Mecanopolis.    2 Commentairescomments

L’Union européenne a décidé de réintroduire la peine de mort pour les insurgés. Vous ne le croyez pas ?Les médias ne vous l’ont pas appris ? Alors asseyez-vous et attachez vos ceintures.

peine de mort2

Tous les Etats membres de l’Union européenne ont aboli la peine de mort. Lors d’émeutes, c’est la prison qui est la pire sanction qui attend les insurgés. Or le Traité de Lisbonne admet de nouveau la peine de mort pour les insurgés au sein de l’Union européenne. A la suite de la crise économique, elle s’attend à de graves troubles dans beaucoup d’Etats membres. C’est pourquoi elle tient à ce que le Traité de Lisbonne entre en vigueur le plus rapidement possible.

En juin 2008, les Irlandais l’ont refusé et bloqué ainsi son entrée en vigueur. Il vise à étendre considérablement le pouvoir des 27 commissaires de l’Union européenne, à mettre en place un président puissant, à réduire à l’état de vestiges les lois nationales des Etats membres et à rendre possible la peine de mort dans certains cas. L’entrée en vigueur du Traité permet explicitement de «réprimer [si nécessaire], conformément à la loi, une émeute ou une insurrection». La peine de mort pourra être prononcée dans l’UE pour sanctionner «des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre».

Cela a été précisé en petits caractères dans le Bulletin officiel de l’Union européenne du 14 décembre 2007 et dans les commentaires à propos de la Charte des droits fondamentaux qui aurait force de loi si le Traité entrait en vigueur. Il semble que personne n’ait lu ce passage car l’article 2 («droit à la vie») de la nouvelle Charte des droits fondamentaux dispose que «nul ne peut être condamné à la peine de mort ni exécuté.» Cela paraît incontestable, mais dans un passage en petits caractères on trouve les exceptions:

«La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire:

a)    pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale;
b)    pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue;
c)    pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.»

C’est ainsi que l’abolition de la peine de mort est relativisée et invalidée. Selon l’alinéa c), il sera donc possible dans l’UE, malgré l’interdiction officielle de la peine de mort, d’y recourir pour «réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection». Le saviez-vous? Le Bundestag allemand a voté en avril 2008, à une majorité de deux tiers, avec les voix de la CDU, du SPD, du FDP et des Verts, pour l’abandon de la souveraineté en faveur de l’UE, le Traité de Lisbonne et la réintroduction de la peine de mort pour des insurgés qui y est inscrite. La chancelière Angela Merkel a salué le Traité comme étant un «grand projet».

Avec l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, le gouvernement de l’UE devient un gouvernement central puissant, comme celui de l’ex-Union soviétique. Les différentes républiques perdront beaucoup de leur importance et devront renoncer à leurs intérêts individuels pour le bien de l’Empire. Les Irlandais qui, contrairement aux Allemands, avaient été consultés par référendum sur le Traité et l’abandon de leur souveraineté qu’il impliquait l’avaient rejeté en juin 2008 également à cause du retour de la peine de mort. A l’automne 2009, il y aura en Irlande une seconde tentative. Pour que tout marche comme prévu, les 27 commissaires européens se sont mis d’accord en secret, le 18 mars, à Bruxelles, sur le fait de modifier plusieurs lois irlandaises avant le référendum. Ainsi l’UE a mené en Irlande, en dépit de l’interdiction de la propagande politique dans les médias étatiques, une campagne politique en faveur du oui au Traité de Lisbonne, campagne financée avec l’argent des contribuables européens.

Afin que les Irlandais votent «correctement» lors du second référendum, cet automne, les 27 pays de l’UE se sont mis d’accord, le 18 mars à Bruxelles, pour aller à la pêche aux voix. Par exemple, les évêques qui prêchent dans les églises en faveur du Traité de Lisbonne, et donc de l’abandon de la souveraineté irlandaise, recevront de l’argent provenant des caisses de l’UE. En tête de la campagne figure la direction du Parlement européen. Elle a même annoncé publiquement qu’elle voulait que le «non» irlandais soit corrigé le plus vite possible, même au moyen de pressions directes exercées sur les évêques irlandais. De nombreux commissaires de l’UE ont estimé que c’était probablement un peu trop audacieux et ils se sont mis d’accord pour acheter des votes en secret.

Extrait de:
Udo Ulfkotte, «Vorsicht Bürgerkrieg!
Was lange gärt, wird endlich Wut.»
pp. 361-363. Kopp Verlag, 2009
(Traduction Horizons et débats)
ISBN 978-3-938516-94-2

=====

Voir aussi 

Le traité de Lisbonne autorise à tuer des « émeutiers »

Si un juriste professionnel et/ou un expert européen nous lit, nous le remercions de bien vouloir nous apporter le secours de ses compétences …

Notre destin est-il désormais scellé ? … Rome subira-t-elle le sort d’Otrante ?…

Lundi, mai 13th, 2013

Le pape François a canonisé 813 martyrs de l’islam

Posted on 12 mai 2013 by Daniel Hamiche

Aujourd’hui a Rome avait lieu la cérémonie de canonisation d’Antonio Primaldo et de ses compagnons, les 813 martyrs d’Otrante en Italie qui furent martyrisés par les Turcs le 14 août 1480 pour avoir refusé d’abjurer le Christ et de se convertir à l’islam pour sauver leurs vies. Lors de la messe de canonisation place Saint-Pierre en présence de 100 000 fidèles, le pape François a souligné avec force « qu’en ce moment même » des chrétiens souffraient de la persécution à cause de leur fidélité au Christ. Voici le passage de l’homélie du Souverain Pontife consacré à ces martyrs.

…/…

Lire la traduction de la source documentaire anglaise qui nous est offerte par Daniel Hamiche 

===========

Ainsi donc le pape François n’a pas eu le courage de nommer l’islam  et de  rappeler dans quelles circonstances ces 813 martyrs d’Otrante ont versé leur sang pour le Christ !

Cette défaite du courage et de  l »intelligence catholiques est pour nous une terrible déception qui ne peut que nous faire craindre le pire  pour l’avenir même de notre civilisation !

On nous dit par ailleurs qu’ aujourd’hui aura lieu à Fatima, sur la demande expresse de l’évêque de Rome,  une consécration du pontificat de François à Notre Dame de Fatima !

Nous lirons bien sûr avec attention le texte même de cette consécration, afin de discerner si la question posée par la Contre-Réforme Catholique dans cette analyse du message de Fatima et de son secret, demeure ou non pertinente d’autant plus qu’on peut désormais l’actualiser par ce raccourci : 

Rome subira-t-elle le sort d’Otrante ? 

Et alors qu’à Rome le pape François a participé de manière imprévue à une marche pour la vie ,   » l’extrême droAAAte française  »  dont nous nous honorons de faire partie a honoré sainte Jeanne d’Arc selon les compte-rendus que nous citerons dans ce billet au fur et à mesure où nous en aurons connaissance dans la journée ( voir ici, , … ) .

Cette coïncidence de la canonisation officielle à Rome des 813 martyrs d’Otrante ( 14 août 1480 ) avec la solennité de la fête de nationale de Jeanne d’Arc, méprisée aujourd’hui par l’Eglise de France, [ comme nous avons eu, hélas,  l'occasion de le vérifier une fois de plus lors de la messe dominicale dans notre paroisse ] , nous renvoie à une réflexion récente où nous nous étions interrogé sur le sens éventuel du très court délai qui avait séparé le martyre de Jeanne d’Arc ( 30 mai 1431 ) de la catastrophe de la chute de Constantinople ( 29 mai 1453 )   … 

Or si on considère que  Jeanne d’Arc n’est plus honorée aujourd’hui en France que par ce que le système qualifie d' » extrême droite  » , qui de surcroît est même incapable de le faire de manière cohérente et dans une unité qui rendrait compte de la mission naturelle et surnaturelle de la sainte de la Patrie, comment ne pas conclure que la France, devenue elle-même une proie pour l’islam, sera incapable de venir au secours de Rome, comme cela a été le cas en 1453 pour Constantinople, 27 ans avant qu’Otrante ne tombe à son tour ! …

Bienheureux martyrs d’Orante priez pour nous afin que nous demeurions fidèles au Christ, au milieu des événements qui viennent sur nous ! …

Aussi est-ce grâce aux victoires de Lépante ( 7 octobre 1571 ) et de Vienne ( 12 septembre 1683 ) et fort de la promesse du triomphe du Coeur Immaculé de Marie, que nous pouvons poursuivre notre navigation vers Reims,  tout recherchant le  Bourbon-Habsbourg nécessaire à la France et à l’Europe, dans l’attente de connaître les décrets de la Divine Providence ! …

Qui vivra verra ! 

Fête des apparitions de l’Archange Saint Michel ( Mont Gargan, 8 mai 490, 492 et 493)

Mercredi, mai 8th, 2013
UNESCO World Heritage Site logo.svg Patrimonio dell’umanità
Santuario San Michele Arcangelo
(ENLongobards in Italy. Places of the power (568-774 A.D.)
Santuario san michele arcangelo.JPG
Tipo Architettonico
Criterio (ii)(iii)(vi)
Pericolo Non in pericolo
Riconosciuto dal 2011
Scheda UNESCO (ENScheda
(FRScheda

Litanies à saint Michel

Prince de la Milice céleste, Protecteur de l’Eglise et de la France, Gardien de la Légitimité Royale 

carte-de-priere-saint-michel-archange_381_1.jpg

 

Seigneur, ayez pitié de nous
Jésus-Christ, ayez pitié de nous
Seigneur, ayez pitié de nous
Jésus-Christ, écoutez-nous
Jésus-Christ, exaucez-nous
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous
Sainte-Marie, Mère de Dieu, priez pour nous
Sainte-Marie, Reine des Cieux, priez pour nous
Sainte-Marie, Reine des Anges, priez pour nous
Saint-Michel archange, priez pour nous
Saint-Gabriel archange, priez pour nous
Saint-Raphaël archange, priez pour nous
Esprits bienheureux des neuf choeurs des anges, priez pour nous
Saint-Michel, héraut du Christ-Roi et de la Reine du Monde, priez pour nous
Saint-Michel, miroir d’humilité, priez pour nous
Saint-Michel, terreur des démons, priez pour nous
Saint-Michel, protecteur et défenseur du saint sacrifice de la Messe, priez pour nous
Saint-Michel, rempli de la Sagesse divine, priez pour nous
Saint-Michel, parfait adorateur du Verbe divin, priez pour nous
Saint-Michel, couronné d’honneur et de gloire, priez pour nous
Saint-Michel, très puissant prince des armées célestes, priez pour nous
Saint-Michel, porte-étendard de la Sainte Trinité, priez pour nous
Saint-Michel, gardien du Paradis, priez pour nous
Saint-Michel, guide et consolateur du peuple d’Israël, priez pour nous
Saint-Michel, splendeur et forteresse de l’Église militante, priez pour nous
Saint-Michel, lumière des anges, priez pour nous
Saint-Michel, rempart des orthodoxes, priez pour nous
Saint-Michel, force de ceux qui combattent sous l’étendard de la Croix, priez pour nous
Saint-Michel, lien de la charité fraternelle, priez pour nous
Saint-Michel, lumière et confiance des âmes au dernier terme de leur vie, priez pour nous
Saint-Michel, secours très assuré, priez pour nous
Saint-Michel, notre aide dans toutes nos adversités, priez pour nous
Saint-Michel, héraut de la sentence éternelle, priez pour nous
Saint-Michel, consolateur des âmes retenues au Purgatoire, priez pour nous
Saint-Michel, que le Seigneur a chargé de recevoir les âmes après la mort, priez pour nous
Saint-Michel, notre prince, priez pour nous
Saint-Michel, notre avocat, priez pour nous

V/. Priez pour nous, Ô glorieux Saint-Michel, prince de l’Église de Jésus-Christ.
R/. Afin que nous puissions être dignes de ses promesses.

Prions :

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de Saint-Michel Archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le Ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité.
Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles.
Amen !

====== et comme nous le rappelle LAFAUTEAROUSSEAU où vous pourrez prendre connaissance de toutes les manifestations johanniques prévues à ce jour, le 8 mai c’est aussi  … 

Ephéméride du 8 Mai.

1429 : Jeanne d’Arc libère Orléans.

  ( Dans notre Album L’aventure France racontée par les cartes…. , voir la photo « Guerre de Cent ans (4/4) : deuxième rétablissement » ).

          http://www.stejeannedarc.net/chroniques/journal_siege_orl…

          Avant l’arrivée de Jeanne, il y a « grande pitié au royaume de France »: les anglo-bourguignons tiennent tout le nord du pays; Orléans, assiégée depuis sept mois, va succomber à la famine; Charles VII, le « gentil dauphin », est réfugié à Chinon; la capitale est aux mains des anglais: Henri VI, le « petit roi godon », y règne….

          A l’arrivée de Jeanne, tout change : dans l’enthousiasme qui suit la libération d’Orléans, Jeanne électrise ses soldats et bouscule les anglais; mais elle comprend vite que Charles VII (dont la naissance légitime avait été mise en doute par sa propre mère, Isabeau de Bavière) ne sera pas reconnu Roi légitime à la suite d’une ou deux victoires : c’est à Reims qu’il faut aller….

          Comme l’écrit Jacques Bainville, « la grande idée de Jeanne, c’est le sacre de Reims…. »

jeanned'arc.jpg

Lire la suite