Archive for the ‘Louis XVII’ Category

Vous avez dit  » Objectif  » ?

mercredi, septembre 14th, 2016

Vos couleurs : parce que cette présidentielle est la dernière avant la tempête

L’opération a pour nom Voscouleurs. Des organisateurs, on ne sait rien, à dessein, sinon qu’ils sont, comme ils disent, « des amoureux de la France ». Cet anonymat les préserve, pensent-ils, de toute récupération. Leur objectif ? « Jeter le poids du peuple de droite dans la balance. »
…/…

Qu’à trop espérer la perfection, le comte de Chambord attend toujours, six pieds sous terre, son drapeau blanc.

…/…

Ecrivain, journaliste
Son blog
============
Très chère et charmante Gabrielle Cluzel, vous comprendrez facilement qu’il est impossible à un royaliste qui a croisé votre regard lors des Journées Chouannes de Chiré de ne pas croiser le fer avec votre argumentation, illustrée par les trois citations ci-dessus ! 
  • 1 / La tempête dites-vous pour l’après-élection présidentielle ? Mais si nous ne sommes pas d’ores et déjà dans une tempête en lisant les informations quotidiennes proposées par la fachosphère, ne faudrait-il pas parler plutôt de cyclone, d’ouragan ou d’événement climatique cataclysmique à prévoir pour l’après-élection présidentielle ? 

 

  •  2 / L’objectif de l’opération  » Voscouleurs  » serait de   » Jeter le poids du peuple dans la balance [ pour cette élection présidentielle ] »  avez-vous écrit ? Si la formule est belle, elle ne saurait être en rien un objectif capable de mobiliser des moyens  !
Pardonnez-nous de devoir rappeler ici ce que nous avons dit et redit ici-même – à temps et à contre-temps – lors des grandes manifestations organisées par LMPT en 2013, parce que nous l’avons appris à l’Université, avant de devoir le pratiquer au quotidien dans une entreprise, leader mondial dans son activité  ! 
Selon les règles universelles du management,  la condition SINE QUA NON pour un OBJECTIF est d’être SMART !
Cet acronyme signifie que la définition d’un OBJECTIF doit répondre aux 5 critères suivants pour pouvoir exister ; à défaut ce ne peut qu’être qu’un projet, un but, voire même une vague idée susceptible de provoquer divisions et confrontations de tous ordres quant au choix des moyens ( voir notre article d’hier SVP ) 
L’acronyme SMART signifie : 
Spécifique, c-à-d. être défini de manière très explicite, de la manière la plus fine possible, et sans aucune confusion possible avec quoi que ce soit d’autre, grâce à des éléments étroitement liés au domaine d’activités auquel il s’applique ! 
Mesurable ; s’il est facile de comprendre sa signification, peut-être n’est-il pas inopportun de souligner un piège à éviter ; il importe de choisir un outil de mesure qui soit exactement le même au début et à la fin de l’action ! 
Avoir l’Adhésion du manager et des managés ! Tout dépend alors des MOYENS disponibles et pouvant être mis en oeuvre ; c’est le coeur même du management et l’immense problème à résoudre pour tous les Français patriotes qui ne supportent plus de subir l’abjection d’un système qui conduit la France vers l’abîme ! 
Révisable : en fonction des événements de tous ordres internes ou externes à l’action elle-même ! 
Temporaire ! C’est de la fixation préalable de la date ( ou deadline comme disent nos amis américains ) à laquelle l’objectif doit être atteint que dépend la réussite ou l’échec même de l’action envisagée ! 
…/… ( A suivre ultérieurement, en raison du 3 ème item à traiter immédiatement )  …/…
  •  3 / Pour terminer, vous n’avez pas hésité à écrire ce qui est une grave erreur aux yeux d’historiens royalistes avertis et reconnus par la critique historique : «  Qu’à trop espérer la perfection, le comte de Chambord attend toujours, six pieds sous terre, son drapeau blanc. » 
Sans entrer dans l’immense question de la légitimité de la décision prise par le Comte de Chambord,( voir les archives du CRIL17 )  au regard de l’éventuelle existence d’une descendance de Louis XVII exfiltré du Temple, est-il vraiment sûr et certain que le Comte de Chambord espérait trop la perfection ?
N’a-t-il pas été au contraire volens nolens un magnifique témoin  de la validité des Lois Fondamentales du Royaume de France, scellées jusqu’à la Fin des Temps par la mission naturelle et surnaturelle de Jeanne d’Arc,  qui ont obligé la Divine Providence à intervenir dans le cours de l’Histoire de France, tout comme Elle sera obligée de le faire à nouveau demain, à cause de la folie d’un régime politique qui a conduit, d’ores et déjà,  la France dans une situation qui, à vues humaines, est désormais désespérée et sans issue (tout au moins  pacifique, si on en croit cette information – Add 20 h 00 ) ?
ADDENDUM 18 h 45  Après avoir posté notre article, nous avons fait notre surf habituel sur nos sites favoris ( voir notre blogroll) ! Et là que découvrons-nous à l’instant ? Les terroristes islamistes semblent viser juste et ne se trompent pas de cible, avant de définir leur objectif ! 

Le Sacré-Cœur de Montmartre dans le collimateur de terroristes ?

touristes-chinois-devant-le-sacre-coeur

ce qui n’est pas sans nous rappeler une info ancienne mais susceptible de trouver une mise en oeuvre très logique avec le processus actuel destiné à effacer la France de l’Histoire des Nations …

Jacques Sapir prêt à dynamiter le Sacré-Cœur de Montmartre

ADDENDUM 20 h 00

Et pour conclure nous nous inclinons avec respect devant cette magnifique prestation télévisée d’Eric Zemmour, qui nous permet de croire en la résurrection du Royaume de France, de Navarre et plus si affinités … que nous espérons voir avant le 17 juillet 2029  … 

Eric Zemmour s’en prend à Marine Le Pen et Christiane Taubira

Autour du Château de Versailles et de la Reine Marie-Antoinette

mercredi, septembre 7th, 2016

Au lendemain des Journées Chouannes, nous avons écrit que nous étions redescendu du Mont Thabor de Chiré dans la vallée de larmes de l’actualité française qui s’affiche sur Internet.

Or il se trouve que lors de notre surf habituel du lundi matin sur tous les sites libres de la réinsfosphère, appelée ici ou là réacosphère ou fachosphère nous avions aperçu ce titre

Tags antisémites sur le « Vagin de la reine » à Versailles : un vrai complot ?

Mais en raison de notre immense respect pour la mémoire de la Reine Marie-Antoinette, ( ainsi que le savent tous les lecteurs réguliers de notre site dédié aux recherches historiques sur la Question Louis XVII ) nous nous étions interdit de cliquer sur l’article et de lire ce que nous venons de découvrir avec stupeur, grâce au salon beige qui a repris hier soir l’intégralité de l’article : 

« Vagin de la reine » : l’artiste avait-il commandé les tags antisémites ?

Intéressantes révélations de Fabien Bouglé sur Boulevard Voltaire :

« Il y a un an, jour pour jour, en pleine exposition Anish Kapoor à Versailles, on découvrait une série de tags imposants de nature antisémite, « royaliste » et ésotérique sur l’installation « Dirty Corner » connu sous le nom de « Vagin de la reine ».

L’affaire fit un buzz mondial lorsque l’artiste décida – avec l’assentiment appuyé de François Hollande, Fleur Pellerin et Catherine Pégard (président du château) – de maintenir les tags antisémites aux yeux du public pour des « raisons pédagogiques » (sic). Cette dernière alla même jusqu’à émettre une note demandant au personnel de faire respecter la décision de l’artiste qui cachait mal sa jubilation sur BFM TV.

Finalement, l’avocat Gilles-William Goldnadel et moi-même obtenions un jugement en référé liberté, rendu le week-end des journées du patrimoine, ordonnant la suppression de la vue du public, sans délai, des tags antisémites.

Si le jugement resta occulté en France, l’affaire fit grand bruit dans le monde entier. La France affirmant ainsi qu’elle n’était pas aux ordres d’un artiste qui était son invité et montra fermement que l’art ne permet pas tout. L’artiste, furieux, déclara que la France était un pays raciste et antisémite et publia sur Instagram un double doigt d’honneur à la France intitulé « Dirty Corner » avec le dissident chinois Weiwei après une marche à Londres soutenant l’arrivée massive de migrants en Europe…

Il déclara dans Le Figaro : « Je me sens comme une fille qui s’est fait violer et à qui l’on ordonne de se rhabiller dans un coin » et ajouta : « Personne n’est entendu pour répondre de ces agressions répétées faites dans un espace public et dans un lieu clos. On ne sait rien, le flou est complet… »

Effectivement, un an après, aucun auteur des tags n’a été arrêté, aucune piste sérieuse n’a abouti, et ceci malgré l’infiltration de la DGSI des milieux susceptibles d’avoir réalisé ces tags. En fait, tout porte à penser qu’il s’agit d’une véritable opération « false flag ». En effet, l’avocat du château nous a transmis officiellement la copie de la plainte pour dégradation de l’œuvre dans laquelle on découvre des éléments très intéressants.

C’est ainsi que le château précise qu’il n’y avait aucun agent de surveillance ce soir-là entre 1 h du matin et 6 h 23. Étonnant lorsque l’on sait que l’œuvre avait déjà fait l’objet d’une première dégradation en juin 2015 et que l’on connaît les exigences sécuritaires des compagnies d’assurance. En tout état de cause, les « tagueurs » étaient parfaitement informés de ce créneau disponible.

On découvre également que des mouvements ont eu lieu autour du « Dirty Corner » entre 5 h 21 et 6 h 10, soit 30 minutes pour réaliser une série de dix immenses tags sur des surfaces de parfois 20 mètres carrés. Il faut une équipe très organisée pour parvenir à un tel exercice.

Le plus important est que la caméra 4 intitulée TOURELLE sur le toit du château a enregistré, à 5 h 52, le mouvement de deux drones se déplaçant à une vitesse modérée de façon rectiligne, portant une lumière fixe et se déplaçant dans le sens jardin du château place d’armes, probablement pour repérer et prévenir de toute intervention policière… Bref, un vrai travail de pro d’un service organisé pour des actions spéciales…

Dans une série de vidéos inédites diffusées cet été et passées inaperçues, Arte reprend l’idée que les tags réalisés la nuit du 5 au 6 septembre ont pu l’être par un commando professionnel… »

Michel Janva

A la question posée par le Salon Beige, nous ajouterons aussitôt celles-ci :

1 / S’il est vrai que seul un commando professionnel a pu réaliser une telle machination, quelles sont les organisations capables de le faire ? 

2 / S’il s’avère qu’il s’agit d’une infâme machination, comme invite à le penser le fait qu’on pas encore retrouvé les coupables, alors qu’on sait quels moyens de lutte le Pouvoir a mis en oeuvre au quotidien pour éradiquer tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à la moindre expression supposée, interprétée ou réelle d’antisémitisme, quelles sont donc les organisations X,Y ou Z en mesure de monter une telle opération, SVP ? 

3 / Pour affiner notre analyse, à quelles organisations X,Y ou Z, ce crime, s’il s’agit bien d’un crime culturel et politique – s’il est permis de le qualifier ainsi – était-il destiné à profiter, compte tenu de tous les précédents historiques qu’on peut connaître depuis mai 68, par exemple ? 

4 / Or le ou les pouvoirs d’apparence légale qui dirigent la France vers le chaos ne peuvent ignorer la réalité de l’écoeurement qui, jour après jour, saisit le pays réel, en mesure de compléter sa connaissance directe de la réalité la plus proche dans laquelle il vit, par celle de la réalité de l’état de la France, grâce aux sites Internet encore libres !

Et cet écoeurement jusqu’à la nausée,  ne peut aller qu’en accroissant le sentiment royaliste toujours présent dans le pays, deux siècles après la Révolution par laquelle la France a entamé son suicide collectif dont il semblerait que nous soyons appelé à voir le terme ultime et définitif ! 

Aussi comment ne pas être étonné et trouver curieux l’étrange coïncidence de cette opération censée vouer aux gémonies  la montée en puissance du sentiment royaliste, profondément choqué par la profanation de la mémoire de la Reine Marie-Antoinette par un soi-disant artiste international, avec la fantastique et hallucinante manipulation médiatique de la prétendue interprétation de la lettre de la Reine Marie-Antoinette à Fersen du 4 janvier 1792, à laquelle nous avons assisté tout aussi stupéfait ( voir les archives sur le site dédié à la recherche de la vérité sur le destin de Louis XVII ) !

…/..  Nous suivrons bien sûr de très près l’évolution de ce dossier …/… 

IV ème Biennale Blanche du 24 octobre 2015 [ MAJ 05/11 ]

mardi, novembre 3rd, 2015

MAJ 05/11 : Merci à notre ami Alain Texier, qui nous confirme que nous avions bien compris sa demande et ses attentes, alors qu’il nous avait donné … carte blanche pour y répondre …

Biennale Blanche 2015 , le retour ou la B.B vue de l’intérieur (7). Ce qu’en a pensé le CRIL 17.

1253019790_tmp_fontevraultEn réponse à la demande de notre ami Alain Texier, voici notre aperçu de l’extérieur, mais aussi de l’intérieur de la IV ème Biennale Blanche, à laquelle des circonstances d’ordre strictement privé nous ont empêché de participer ; tout comme elles nous ont interdit toute publication de commentaires de l’actualité, du samedi 24 octobre au dimanche de la Toussaint, ainsi que vous avez pu le constater sur chacune des 3 coques du trimaran CRIL17.

Notre regret de n’avoir pas été présent est d’autant plus vif que nous avons appris que cette IV ème BB a connu un vrai succès auprès de publics de sensibilités royalistes très différentes, mais aussi d’éminentes personnalités des périphéries de la galaxie catho-royaliste, comme dirait le pape François !

Et parmi les personnalités de la galaxie royaliste, il y avait en particulier M le baron Hervé Pinoteau, que nous aurions eu le plus grand plaisir de rencontrer pour lui offrir notre livre ; et peut-être nous aurait-il fait l’honneur de l’accepter, après que M le Professeur Lucotte en ait fait les éloges les plus flatteurs, au point même d’affirmer qu’il était désormais  » La Référence «   sur la question de l’énigme du cimetière Sainte-Marguerite !

Que M le Professeur Lucotte en soit ici très sincèrement et publiquement remercié, car il  n’a pas hésité à dire qu’il s’agissait d’un livre qui se mérite, soulignant ainsi qu’il était parfois d’une lecture difficile !

Aussi voudrions-nous saisir l’occasion qui nous est offerte de justifier ce défaut apparent de notre livre, en faisant un lien avec la présence de M le Baron Pinoteau ! 

En effet, comme le savent certains de nos plus anciens lecteurs, nous avons été durant plusieurs années au service du très regretté prince Alphonse de Bourbon, feu Mgr le duc d’Anjou et de Cadix, jusqu’à son décès accidentel survenu le 30 janvier 1989, dans d’étranges et incroyables circonstances, absolument uniques dans toutes les annales du ski alpin ! …

Et alors que le «  bidecentenaire de 1789 « , selon l’expression inventée par Patrice de Plunket, en page de  couverture du Figaro-Magazine, s’était magnifiquement ouvert par la messe de commémoraison de la mort du roi Louis XVI à la Chapelle Expiatoire, qui avait vu l’intérêt pour le chef de la Maison de Bourbon des plus grandes chaînes de télévision des USA, d’Europe et du Japon, quelques jours après, c’était la photo du prince défunt, qui s’affichait sur les murs des kiosques de presse, du haut en bas des Champs Elysées …

Or en janvier 1989, le chef de la Maison de Bourbon était entouré d’une pléiade d’intellectuels – parmi lesquels on pouvait voir Jean Raspail … – et d’éminents universitaires, à qui nous devons en particulier l’ouvrage  » Le miracle capétien «  , qui venait d’être publié à l’occasion du Millénaire Capétien.

La mort du prince a fait voler en éclats l’espérance d’une prochaine et nécessaire actualisation de ce miracle capétien, née à la faveur de quelques célébrations strictement culturelles, religieuses ou métapolitiques, depuis celle du bicentenaire de l’expédition Lapérouse, organisé en 1985 à Albi par l’association Lapérouse, fondée par le Dr Amalric, sommité médicale de réputation mondiale

Trente après, si nous avions pu rencontrer M le baron Pinoteau, samedi dernier à Paris,  nous lui aurions dit :

 » Monsieur le baron,

En permettant la disparition accidentelle, après celle de son fils aîné, du très regretté prince Alphonse de Bourbon, qui était sur le point d’apparaître comme l’héritier légitime du trône de France, apte à fédérer autour de lui une grande partie du mouvement royaliste français, la Divine Providence nous a signifié, croyons-nous,  que nous nous étions trompé et que notre espérance était sans fondement, peu ou prou raisonnable  ! 

D’où notre longue interrogation sur la tradition naundorffiste, développée dans les sources les plus favorables et les plus fiables, et le livre que nous avons écrit sur l’énigme du cimetière Sainte-Marguerite, qui est à l’origine même de l’énigme Louis XVII !

Notre adhésion aux Lois Fondamentales du Royaume de France, scellées jusqu’à la Fin des Temps par la mission naturelle et surnaturelle de Jeanne d’Arc, étant le fondement même de notre espérance en la résurrection du Royaume de France,  nous ne pouvons pas ignorer qu’elle peut être jugée comme un pur fantasme ou une chimère ! Aussi avons-nous voulu nous soumettre à la seule réalité des archives accessibles et mises à notre disposition, grâce au concours inestimable de notre ami Christian Crépin, que nous avons aimablement nommé « notre archiviste du Roi Louis XVII  »  !

C’est pourquoi nous avons jugé indispensable de ne négliger aucun détail du dossier de l’énigme du cimetière Sainte-Marguerite, car celui-ci nous était même devenu totalement incompréhensible, en raison de la complexité qui semblait quasiment inextricable des argumentations les plus contradictoires des uns et des autres ; c’est en effet le constat que nous avions dû faire après l’examen du rapport publié en 2008 par la Commission du Vieux Paris, qui a rendu compte des fouilles réalisées par l’INRAP en 2004/2005, sous l’égide de la Ville de Paris, de la Région Ile-France et de l’Etat !

D’où la difficulté de lecture de la première partie de notre livre ; mais tout lecteur persévérant, passionné par la recherche de la vérité historique sur le destin de Louis XVII aura, croyons-nous, la récompense de la joie intellectuelle de découvrir une conclusion certes partielle, mais capitale sur l’énigme Louis XVII ! Et suite  à la publication des résultats des recherches du Pr Gérard Lucotte, Directeur de l’Institut d’anthropologie génétique moléculaire à Paris, nous mettons l’Université au défi de contester la validité de notre conclusion, qui contredit la théorie dominante en vigueur de la mort légale de Louis XVII au Temple.  »

Qui vivra verra ! En attendant, 17 000 mercis à la Charte de Fontevrault et à notre ami chouandecoeur, animateur du pèlerinage mensuel aux pieds de Notre Dame de Pontmain, qui nous avait proposé  spontanément de nous représenter, en offrant notre livre à la vente, lors de cette IV ème Biennale Blanche !

LOUIS XVII, AUTOPSIE D’UNE FAUSSE VERITE : l’affaire Louis XVII : réalité, uchronie ou chimère ?

Vous pourrez vous le procurer, selon l’une des 3 modalités suivantes :

  • en impression couleur, au prix de 25 € ( Editions Copy-Media ; accessible sur la boutique en ligne instant-lecture
  • en impression noir et blanc, au prix de 20 € ( impression The Book Edition ; accessible ici 

Le livre LouisXVII Autopsie d\'une fausse vérité

Acheter LouisXVII Autopsie d\'une fausse vérité

Nous exprimons d’ores et déjà notre reconnaissance la plus vive à nos lecteurs, qui ont peut-être déjà réalisé l’une des  11377 connexions déjà comptabilisées sur le site des Pages Libres du Limousin et qui trouveront dans l’une ou l’autre des propositions ci-dessus une formule adaptée à leur curiosité intellectuelle !

L’insurrection de l’intelligence française a commencé ! ALLELUÏA ! [ MAJ 2 – 17 h 15 ]

samedi, septembre 12th, 2015

MAJ 17 h 15 Il était temps que l’insurrection de l’intelligence française et catholique ait commencé car le combat va être apocalyptique, comme en témoigne la convergence de ces deux informations ! 

Pour Jacques Attali , « l’hyperempire », né d’une dérive du capitalisme libéral, générerait des déséquilibres extrêmes et de profondes contradictions. Il s’effondrerait de lui-même laissant le champ libre à une prolifération de conflits. Ceux-ci embraseront alors la planète entière en un conflit global, « l’hyperconflit ».

…/…

Source

Un rabbin se réjouit que « l’islam envahisse l’Europe »…

talmud

Nous remercions chaleureusement Daniel Hamiche, éminent administrateur de l’Observatoire de la christianophobie, pour son analyse, bien que très brève, mais où tout est dit en quelques lignes ! …  

 » J’allais titrer ce post « L’aveu sans fard d’un rabbin talmudiste ». Je me suis repris… Il ne s’agit évidemment pas d’un “aveu”, mais de l’enseignement constant des talmudistes qui attendent la venue du mashia’h, du messie. Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob a pourtant tenu Sa promesse, mais, comme l’écrit lumineusement saint Jean dans le prologue de son Évangile : « Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. Il était dans le monde, et le monde était venu par lui à l’existence, mais le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu » (1, 9-11). »

Pour notre part, à l’attention de tous nos lecteurs, qui savent plus ou moins confusément que le destin de notre civilisation est désormais en jeu et qu’il se prépare actuellement quelque chose de proprement apocalyptique, qui pourrait fort légitimement les pousser au désespoir, au vu des forces en présence ou à la plus terrible des angoisses pour eux-mêmes, leurs enfants ou petits-enfants, nous n’ajouterons que ceci :

N’ayez pas peur, à la condition sine qua non de prendre votre chapelet et de prier chaque jour, selon vos obligations et votre état d’avancement spirituel, tout ou partie du Rosaire de la Très Sainte Vierge Marie qui nous a promis à Fatima quà la fin Son Coeur Immaculé triomphera !

Prions les uns pour les autres Notre Dame de l’Apocalypse, afin que chacun accomplisse son devoir d’état aussi parfaitement que possible, et à la grâce de Dieu !

========

MAJ1 – 15 h 00

2 bis / Voici la preuve que l’insurrection de l’intelligence française et subsidiairement catholique a commencé !

==========

Publié ce matin < 12 h 30

1 / Pour vérifier la pertinence de notre titre, commencez par déguster sans aucune modération ces infos offertes par Le Salon Beige !

Chute de la presse pro-LGBT

En septembre 2012, un clivage est apparu entre la presse qui soutenait la loi Taubira et celle qui défendait les droits DE l’enfant. Le Salon Beige avait alors noté que les quotidiens qui soutenaient la dénaturation du mariage perdaient des lecteurs.

Depuis, ce clivage s’est étendu à d’autres sujets : la défense de la famille, la GPA, le travail dominical etc… En résumé : tout ce qui fait le bien commun et les valeurs de la société française, basées sur les racines chrétiennes de la France.

La conclusion est irrévocable : la presse qui soutient les droits de l’enfant et de la famille se porte bien : soit elle reste stable, soit sa diffusion augmente fortement. En revanche, la presse qui défend les lois LGBT et d’autres lobbys se porte très mal.

Ainsi, Valeurs Actuelles connait une croissance de +27 %, alors que la presse de gauche chute fortement :

  • Le Monde : -14,47 % (perte d’un lecteur sur 7)
  • L’OBS : -17,51% (perte d’un lecteur sur 6)
  • Libération : -27,86 % (perte d’un lecteur sur 4)

…/…

==========

2 / Quand vous aurez terminé votre dégustation, recueillez-vous un instant avec reconnaissance en pensant aux glorieux combattants qui, par la victoire du Kahlenberg près de Vienne le 12 septembre 1683, ont sauvé l’Europe de la catastrophe qui menace aujourd’hui notre civilisation …

Le 12 septembre 1683, après deux mois de siège, les Turcs échouent à s’emparer de Vienne. C’est la deuxième (et dernière fois) que la ville doit affronter un siège par les Turcs, le premier siège ayant eu lieu en 1529.

Victoire de justesse

Assaut ottoman pendant le siège de Vienne

Tout est venu de dissensions entre paysans et nobles hongrois.

Les Turcs du sultan Mehmet IV ont voulu en tirer parti pour élargir un peu plus leur sphère d’influence en Europe centrale.

C’est ainsi que le grand vizir Kara Mustapha (Kara Moustafa, dit le Noir) s’allie ainsi au roi de Hongrie Étienne Tokoly.

Tandis que le Hongrois entreprend le siège de Presbourg (aujourd’hui Bratislava), le sultan met le siège devant Vienne le 14 juillet 1683 avec des forces considérables (200.000 hommes, dit-on).

Soumise à un siège impitoyable, la capitale des Habsbourg est défendue avec acharnement par le comte Rüdiger Starhemberg et le bourgmestre Andreas Liebenberg.

Vienne est libérée in extremis grâce à une armée de 65.000 hommes venue du nord, composée pour moitié de Polonais ainsi que d’Allemands et d’Autrichiens.

Commandée par le roi de Pologne Jean III Sobieski et le duc Charles de Lorraine, cette armée de renfort passe sur la rive droite du Danube.

Jean III Sobieski (anonyme, détail d'un tableau du Musée de Versailles)

Elle déboule sur les Turcs des hauteurs du Kahlenberg, à l’ouest de Vienne.

Les janissaires du grand vizir se battent jusqu’au dernier mais le reste de l’armée ottomane se retire en désordre, abandonnant sur place canons et provisions.

De retour à Istamboul, le grand vizir Kara Moustafa est décapité par le sultan.

Kara Moustafa (peinture d'époque)Pendant ce temps, l’empereur Léopold 1er fait une entrée triomphale dans Vienne.

Dans la foulée, il part à la conquête de la Hongrie et de la Transylvanie, sous domination ottomane…

Le premier café-croissant

Ayant échoué à s’emparer de Vienne, les Turcs s’enfuient précipitamment en laissant sur place leurs provisions. C’est ainsi que les Viennois récupèrent 500 sacs de café… ce qui leur vaut d’être les premiers Européens à siroter une tasse de café.

Dans le même temps, les boulangers de la ville, qui se flattent d’avoir donné l’alerte lors d’une tentative d’attaque nocturne des Turcs, commémorent leur exploit en confectionnant des pâtisseries briochées en forme de croissant (l’emblème des Turcs).

Marie-Antoinette les fait connaître à la cour de Versailles, suite à son mariage avec le futur Louis XVI. Mais le succès se fait attendre… Il survient beaucoup plus tard, lorsque des pâtissiers sollicités par l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III,  imaginent de remplacer la pâte briochée par une pâte feuilletée !

De là le café et les « viennoiseries » (spécialités de Vienne) qui accompagnent nos réveils matinaux.

Vienna gloriosa

Le conflit entre Turcs et Autrichiens va s’achever par les victoires du prince Eugène de Savoie et la paix de Karlowitz (1699). C’en sera fini des menaces ottomanes en Europe occidentale. Alors viendra l’apogée de Vienne. Ce sera l’époque de la « Vienna gloriosa ».

========

3 / Après cette évasion d’un instant dans le passé, si étrangement corrélé à l’effroyable catastrophe en cours sous nos yeux, découvrez, comme nous venons de le faire, cet incroyable télescopage offert par FDESOUCHE avec l’immense et criminelle imposture turque, à laquelle s’est associé l’Immonde, haute conscience intellectuelle, politique et morale de la presse sponsorisée avec l’argent du contribuable, bien que propriété, dit-on, d’un milliardaire  …

11/09/15

«C’était un trafiquant d’êtres humains et il était le capitaine du bateau, affirme Lara Tahseen (NDLR : nièce de Zaynab Abbas) sur Skynews Australie, repris par le «Daily Mail», en se basant sur le récit de sa tante. Il naviguait comme un fou. Le bateau allait beaucoup trop vite et il a chaviré à cause d’une haute vague».

20min.ch

…/… lire toutes les autres infos de la nuit et du jour  …/…

=========

4 / Revenu de votre stupeur, et après avoir repris vos esprits, peut-être commencerez-vous à vous demander si par hasard, il n’y aurait pas un monde invisible plus puissant que toutes les forces parfaitement visibles, liguées pour détruire notre civilisation et dont la République dite Française nous offre l’abject spectacle, depuis plusieurs jours ! …

Aussi n’hésiterons-nous pas un seul instant à vous inviter à méditer une fois encore sur le vrai miracle de la Marne du 8 septembre 1914, au cours duquel la Très Sainte Vierge Marie est venue défendre en Personne la terre de la Patrie !…

  • le 12 septembre 1914 : victoire française sur la Marne.

La bataille, qui a duré six jours, marque l’arrêt de la progression des troupes allemandes. Les Français l’emportent face à une armée allemande sidérée, dont la retraite commence le 8 septembre, le jour de la nativité de la Vierge.

La toute nouvelle IXe Armée de Ferdinand Foch positionnée entre le Marais de Saint-Gond et Arcis-sur-Aube encaisse les assauts allemands les plus furieux. Son chef a fait distribuer à tous ses soldats le drapeau tricolore frappé du Sacré Cœur de Jésus malgré l’interdiction des politiques.

Le «miracle de la Marne», est une expression de Maurice Barrès, sortie d’un article du 22 décembre 1914 suggérant d’instituer une fête nationale en l’honneur de Jeanne d’Arc. Les républicains anticléricaux vont inventer l’épisode des « Taxis de la Marne » rassemblés par Gallieni pour laïciser la bataille et retirer toute trace de l’aide divine apportée aux armées françaises. Cet épisode, certes astucieux, n’est qu’un « détail » de la bataille car Jean-Claude Delhez dans la revue Guerre et Histoire, démontre que les 700 taxis rassemblés n’ont transporté que les 4 000 hommes de la 7e Brigade Félineau.

Voir les chroniques des 5, 6 et 8 septembre ( sur le salon beige ) [ et aussi  nos archives que nous pouvons résumer par cette image extraite de cette page

==========

5 / Et si vous commencez à vous interroger sur le rôle dévolu par la Divine Providence à  chaque Nation, comme à chaque chrétien, qui a peut-être à répondre à une vocation, durant sa course aussi brève, soit-elle,  dans cette vallée de larmes, n’hésitez pas à lire cette magnifique lettre ouverte à Louis XIV, écrite par Marie-Françoise Ousset Guide-Conférencière de la Ville de Paris, dont nous ne reprendrons ici que l’extraordinaire conclusion, afin de porter immédiatement notre regard sur l’horizon de la France !

Lettre ouverte à Louis XIV

 Trouvé sur le site d’ichtus:

Louis-XIV

Pour le 300ème anniversaire de sa mort ne méprisons ni ses œuvres ni ses jardins…

Cher Louis XIV

…/…

Alors s’il vous plait, cher Louis XIV, là où vous êtes maintenant, au Paradis, faites-vous présenter un homme que vous apercevez sans doute au loin, dans le groupe des gens qui auraient donné leur vie pour sauver la France. Il a nom Jean Ousset. Vous devriez vous entendre avec lui. …/…

Alors, avec lui, priez pour la France, dites à Jeanne d’Arc qu’elle vienne, d’une manière ou d’une autre, sauver la France une fois encore. Elle en meurt d’envie, elle, qui voulait tant continuer à se battre ! Son cœur est toujours ici, quelque part au fond de la Seine. Si Dieu n’a pas voulu qu’il brûle, vous pensez bien que ce n’est pas pour qu’il soit avalé par un poisson ou qu’il parte dans la Manche se rapprochant ainsi des côtes anglaises ! Son cœur est toujours chez nous, dans la Seine, c’est évident. Peut-être le retrouvera-t-on un jour.

Merci d’avance de tout ce que vous pourrez faire encore pour nous et veuillez agréer, cher Louis XIV, l’expression de ma respectueuse admiration.

Marie-Françoise OUSSET

======

6 / A cette lettre de Marie-Françoise OUSSET, nous oserons ajouter cette supplication , à l’adresse de Louis XIV:

 » SIRE, dites à Jeanne d’Arc qu’elle nous conduise vers votre descendant et héritier nécessaire, que d’aucuns appellent Pharamond de Bourbon-Habsbourg, annoncé par Jean Raspail, prophète contemporain qui a actualisé toute la tradition catholique et royaliste française, résumée dans les Lois Fondamentales du Royaume de France. »

7 / Qui vivra verra !

SALVE REGINA

En l’honneur de saint Fiacre et de frère Fiacre …

dimanche, août 30th, 2015

Saint Fiacre
Solitaire
(† 670)

Fiacre, fils d’un roi d’Écosse, vivait au VIe siècle ; il fut élevé dans la science et la piété par des maîtres habiles. Jeune encore, il sentit son âme enflammée par l’amour de la solitude et le désir de ne vivre que pour Dieu. Il s’embarqua pour la France, à l’insu de son père, et se choisit, près de Meaux, un lieu retiré, dans une forêt, où l’évêque lui concéda une portion de terre.

Il y bâtit un couvent, qu’il consacra à la Sainte Vierge, à laquelle il avait voué dès son enfance, une dévotion singulière. Là il mena une vie angélique, tant par son application à Dieu que par la pratique de la plus rude mortification et le soin de subjuguer les moindres saillies des passions mauvaises. Sa sainteté ne manqua pas d’attirer en foule vers lui les pauvres et les pèlerins.

…/…

=====

Histoire du sanctuaire


Les apparitions de Notre-Dame de Grâces à Cotignac

Le frère fiacre reçoit une promesse et une demande du ciel : Le 27 octobre 1637, tandis qu’il était en prière avec ses confrères dans le choeur, le frère Fiacre, eut une soudaine révélation intérieure: la Reine devait demander publiquement qu’on fît en son nom trois neuvaines de prières à la sainte Vierge, et un fils lui serait donné: la première neuvaine à Notre-Dame de Grâces en Provence, la seconde à Notre-Dame de Paris, la cathédrale, et la troisième à Notre-Dame des Victoires, l’église de son couvent. Il faut savoir que deux ans auparavant, encore jeune novice, Frère Fiacre avait reçu la même inspiration, mais avec moins de force et d’urgence. Une nouvelle fois, néanmoins, ses Supérieurs restèrent sceptiques et lui interdirent d’en parler. Ou alors, il faudrait amener une preuve… 
Six jours plus tard, le 3 novembre vers les 2 heures du matin, le pieux frère dans sa cellule est tiré de sa prière par des cris d’enfant. Étonnement et frayeur: il se trouve en face de la Vierge Marie, qui lui montre sur ses bras un enfant vagissant: « N’ayez pas peur, dit-Elle, je suis la Mère de Dieu, et l’enfant que vous voyez est le Dauphin que Dieu veut donner à la France . » Et la vision disparaît puis se manifeste à nouveau un court moment mais sans plus dire un mot. Enfin, deux heures plus tard, Marie se fit voir encore, mais seule, et dit: « Ne doutez plus mon enfant de ce que vous avez déclaré à votre confesseur. Pour marquer que je veux qu’on avertisse la Reine de faire trois neuvaines en mon honneur, voilà LA MEME IMAGE qui est à Notre-Dame de Grâces, en Provence, et la façon de l’église . » 
Et Frère Fiacre vit avec précision le tableau ainsi que le choeur où il se trouvait (comme aujourd’hui). 
Immédiatement mis au courant, ses Supérieurs qui, comme lui, ne s’étaient jamais rendus à Cotignac, consultèrent des amis qui avaient fait le pèlerinage : les descriptions correspondaient. Le 5 novembre, on rédigea un procès-verbal de tout cela, que toute la communauté des Augustins contre-signa, à l’intention du Cardinal de la Rochefoucauld. Car ces trois neuvaines étaient devenues une affaire d’Etat. Tôt informée, la Reine se mit à croire, dans la Foi, en la réalisation de ces promesses du Ciel transmises par Frère Fiacre. Son époux en entendit parler, de son côté. Mais l’avis du Cardinal était déterminant, et celui-ci se renseignait. Bref, le temps passait… 
Mais sous une forte inspiration intérieure, le 8 novembre 1637, Frère Fiacre avait déjà commencé les trois neuvaines au nom de la Reine. Celles-ci se terminèrent le 5 décembre suivant (la Reine l’apprit), soit, ainsi que le fait remarquer discrètement la biographie du vénérable Frère, « précisément neuf mois avant la naissance du futur Roi Louis XIV » ! 
Aux premiers jours de février 1638, la Reine sentit l’enfant remuer en elle; elle n’eut plus qu’un désir: connaître le fameux Frère Fiacre. L’humble religieux fut donc obligé de se rendre au Louvre où, aussi confus qu’ému, il vit la Reine s’agenouiller devant lui et le remercier. C’est dire combien Anne d’Autriche avait confiance en l’heureux aboutissement de sa grossesse! Peu après, il dut également rencontrer le Roi qui le chargea, ainsi qu’un confrère prêtre, d’aller à Cotignac. Le 7 février, l’ordonnance royale leur prescrivant ce voyage leur parvenait. Le Roi veillait à tout ce qui pouvait faciliter le voyage: en fin de lettre, il ordonnait à tous les gouverneurs et lieutenants généraux de donner aux porteurs du pli libre et sûr passage… en leur faisant toute faveur et assistance si besoin est requis, en tout . Frère Fiacre n’en demandait pas autant pour se mettre en route !

…/…

=====

Pour tout savoir sur frère Fiacre et le sanctuaire de Cotignac,

 

Vient de paraître : Cotignac et la mission divine de la France  
il vous suffit de venir entendre la conférence d’Elise Humbert, samedi 5 septembre 2015 aux 45 èmes Journées Chouannes de Chiré-en-Montreuil

 

Samedi (A partir de 14 h) : L’HISTOIRE DE FRANCE

– 14h00 : Conférence de Elise Humbert : « Cotignac » – Entracte. Visite des stands, de la librairie, dédicaces…

Journées Chouannes 2015 Les 5 et 6 Septembre  

 

Dans l’attente raisonnée et l’espérance de la résurrection du Royaume de France …

mardi, juillet 21st, 2015

Nous ne remercierons jamais assez le salon Beige pour la publication de l’information ci-dessous relative au voeu de Louis XVI au Sacré-Coeur de Jésus, dont nous avions fait état en son temps dans le cadre de nos recherches historiques sur la Question Louis XVII et sur laquelle est fondé notre postulat dit de  » Jeanne d’Arc – Le Verrier  »…

Si ce voeu du roi Louis XVI a répondu trop tard à la demande du Ciel transmise en son temps au Roi Louis XIV par l’entremise de Marguerite-Marie Alacoque, future sainte Marguerite=Marie, nous croyons toutefois à titre très personnel que c’est grâce à lui et au sacrifice du Roi, de la Reine et de Madame Elisabeth que Louis XVII a pu être exfiltré du Temple dans des conditions que nous cherchons à définir avec toute la rigueur historique exigée par l’enjeu !***

Et c’est en vertu des Lois Fondamentales du Royaume de France que nous évoquons à temps et à contre-temps sur ce site, que nous sommes intimement convaincu que la course à l’abîme de la France depuis deux siècles ne pourra être interrompue un jour ou l’autre que par l’établissement de la vérité sur le destin de Louis XVII et le sacre à Reims de celui qui est aujourd’hui l’héritier légitime du Roi Louis XVI …

La mort suspecte le 30 janvier 1989, dans des conditions hallucinantes, du très regretté Prince Alphonse de Bourbon, père de Louis de Bourbon, Mgr le duc d’Anjou, que nous reconnaissons très volontiers pour Régent de France, nous a en effet convaincu que la vie de celui que  le fou du Roi Louis XVII appelle Pharamond de Bourbon-Habsbourg, par référence au roman de Jean Raspail, et dont la véritable identité de descendant de Louis XVII, fils du Roi Louis XVI et de la Reine Marie-Antoinette nous est inconnue, serait gravement menacée vu l’état du monde et de la France en particulier … 

Par analogie avec la découverte à l’aide de ses seuls calculs mathématiques de l’existence de la planète Neptune par l’astronome Le Verrier, nous pensons que le système politico-médiatique qui détruit la France a atteint un niveau d’abjection tel qu’il laisserait à penser que la Divine Providence a abandonné la France, hypothèse à laquelle nous refusons de croire, car ce serait accepter que la République, dont le caractère satanique devient au fil des jours de plus en plus évident, aurait eu le dernier mot  ;  a contrario nous croyons que le terrible effondrement de la France auquel nous assistons impuissant, nous invite à conclure que les Lois Fondamentales du Royaume de France qui ont permis son existence sont toujours pertinentes ; c’est pourquoi il nous semble nécessaire qu’il existe aujourd’hui encore un descendant de Louis XVII, apte à incarner la résurrection du Royaume de France, à moins d’admettre que la France soit désormais l’objet d’une véritable malédiction divine qui  la conduirait vers le néant du fait de son apostasie, résumée par la dhimmitude spirituelle du clergé de l’Eglise qui est en France, face à l’islam, au nom du dialogue interreligieux exigé par Rome et la pastorale mise en oeuvre par le concile Vatican II …

Mais la résurrection du Royaume de France que nous espérons n’aura jamais lieu, si une élite de Français n’accomplit pas son devoir d’état quotidien et n’est pas capable de s’organiser dans l’espérance du salut de la Patrie et dans l’attente des décrets de la Divine Providence …

  • le 21 juillet 1792 : le vœu de Louis XVI est remis au père Hébert, supérieur général des Eudistes et confesseur du Roi.

C’est le vœu par lequel Louis XVI a dévoué sa personne, sa famille et tout son Royaume, au Sacré-Cœur de Jésus.

Texte du vœu :

« Vous voyez, ô mon Dieu, toutes les plaies qui déchirent mon cœur, et la profondeur de l’abîme dans lequel je suis tombé. Des maux sans nombre m’environnent de toutes parts. A mes malheurs personnels et à ceux de ma famille, qui sont affreux, se joignent, pour accabler mon âme, ceux qui couvrent la face du royaume. Les cris de tous les infortunés, les gémissements de la religion opprimée retentissent à mes oreilles, et une voix intérieure m’avertit encore que peut-être votre justice me reproche toutes ces calamités, parce que, dans les jours de ma puissance, je n’ai pas réprimé la licence du peuple et l’irréligion, qui en sont les principales sources ; parce que j’ai fourni moi-même des armes à l’hérésie qui triomphe, en la favorisant par des lois qui ont doublé ses forces et lui ont donné l’audace de tout oser.

Je n’aurai pas la témérité, ô mon Dieu, de me justifier devant vous ; mais vous savez que mon cœur a toujours été soumis à la foi et aux règles des mœurs ; mes fautes sont le fruit de ma faiblesse et semblent dignes de votre grande miséricorde. Vous avez pardonné au roi David, qui avait été cause que vos ennemis avaient blasphémé contre vous ; au roi Manassès, qui avait entraîné son peuple dans l’idolâtrie. Désarmé par leur pénitence, vous les avez rétablis l’un et l’autre sur le trône de Juda ; vous les avez fait régner avec paix et gloire. Seriez-vous inexorable aujourd’hui pour un fils de saint Louis, qui prend ces rois pénitents pour modèles, et qui, à leur exemple, désire réparer ses fautes et devenir un roi selon votre Cœur ? 0 Jésus-Christ, divin Rédempteur de toutes nos iniquités, c’est dans votre Cœur adorable que je veux déposer les effusions de mon âme affligée. J’appelle à mon secours le tendre Cœur de Marie, mon auguste protectrice et ma mère, et l’assistance de saint Louis, mon patron et le plus illustre de mes aïeux.

Ouvrez-vous, Cœur adorable, et par les mains si pures de mes puissants intercesseurs, recevez avec bonté le vœu satisfactoire que la confiance m’inspire et que je vous offre comme l’expression naïve des sentiments de mon cœur.

Si, par un effet de la bonté infinie de Dieu, je recouvre ma liberté, ma couronne et ma puissance royale, je promets solennellement :

1° De révoquer le plus tôt possible toutes les lois qui me seront indiquées, soit par le pape, soit par quatre évêques choisis parmi les plus vertueux de mon royaume, comme contraires à la pureté et à l’intégrité de la foi, à la discipline et à la juridiction spirituelle de la sainte Eglise catholique, apostolique, romaine, et notamment la constitution civile du clergé ;

2° De rétablir sans délai tous les pasteurs légitimes et tous les bénéficiés institués par l’Eglise, dans les bénéfices dont ils ont été injustement dépouillés par les décrets d’une puissance incompétente, sauf à prendre les moyens canoniques pour supprimer les titres de bénéfices qui sont moins nécessaires, et pour en appliquer les biens et revenus aux besoins de l’Etat ;

3° De prendre, dans l’intervalle d’une année, tant auprès du pape qu’auprès des évêques de mon royaume, toutes les mesures nécessaires pour établir, suivant les formes canoniques, une fête solennelle en l’honneur du Sacré Cœur de Jésus, laquelle sera célébrée à perpétuité dans toute la France, le premier vendredi après l’octave du Saint-Sacrement, et toujours suivie d’une procession générale, en réparation des outrages et des profanations commis dans nos saints temples, pendant le temps des troubles, par les schismatiques, les hérétiques et les mauvais chrétiens ;

4° D’aller moi-même en personne, sous trois mois à compter du jour de ma délivrance, dans l’église Notre-Dame de Paris, ou dans toute autre église principale du lieu où je me trouverai, et de prononcer, un jour de dimanche ou de fête, au pied du maître-autel, après l’offertoire de la messe, et entre les mains du célébrant, un acte solennel de consécration de ma personne, de ma famille et de mon royaume au Sacré Cœur de Jésus, avec promesse de donner à tous mes sujets l’exemple du culte et de la dévotion qui sont dus à ce Cœur adorable ;

5° D’ériger et de décorer à mes frais, dans l’église que je choisirai pour cela, dans le cours d’une année à compter du jour de ma délivrance, une chapelle ou un autel qui sera dédié au Sacré Cœur de Jésus, et qui servira de monument éternel de ma reconnaissance et de ma confiance sans bornes dans les mérites infinis et dans les trésors inépuisables de grâces qui sont renfermés dans ce Cœur sacré ;

6° Enfin, de renouveler tous les ans, au lieu où je me trouverai, le jour qu’on célébrera la fête du Sacré-Cœur, l’acte de consécration exprimé dans l’article quatrième, et d’assister à la procession générale qui suivra la messe de ce jour.

Je ne puis aujourd’hui prononcer qu’en secret cet engagement, mais je le signerais de mon sang s’il le fallait, et le plus beau jour de ma vie sera celui où je pourrai le publier à haute voix dans le temple.

0 Cœur adorable de mon Sauveur ! Que j’oublie ma main droite et que je m’oublie moi-même, si jamais j’oublie vos bienfaits et mes promesses, et cesse de vous aimer et de mettre en vous ma confiance et toute ma consolation. Ainsi soit-il. »

Mais à ce moment Louis XVI n’est plus Roi. Sa fonction et son pouvoir lui ont été retirée, mais sans l’aval du Peuple.

Lois Spalwer

====

*** à l’attention de nouveaux lecteurs …

LOUIS XVII, AUTOPSIE D’UNE FAUSSE VERITE:l’affaire Louis XVII : réalité, uchronie ou chimère ?

 

L’Affaire Louis XVII : réalité, uchronie ou chimère ?

Ce livre inédit est construit sur le rapport publié en 2008 par la Commission du Vieux Paris, suite aux fouilles réalisées en 2004/2005 dans l’ancien cimetière Sainte-Marguerite, par l’Institut National des Recherches Archéologiques et Préventives.

Les travaux de Jean-Pierre Babelon publiés en 1979/1980 et l’ensemble des archives mises à la disposition de l’auteur par Christian Crépin, permettent d’affirmer que les restes, conservés sous la stèle funéraire dédiée à « L XVII 1785-1795 », sont ceux d’un jeune adulte, décédé au Temple à l’âge de 18 ans environ, le 20 prairial an III (8 juin 1795), sous l’identité de « Louis Charles Capet ».

Le Pr Gérard Lucotte, Institut d’Anthropologie Moléculaire à Paris, vient de révéler que les cheveux de ce substitué étaient naturellement roux et qu’il est impossible qu’ils soient ceux du fils du Roi Louis XVI et de la Reine Marie-Antoinette !

Grâce à l’étude critique des sources historiques les plus sûres, cet ouvrage élimine la théorie selon laquelle Karl-Wilhelm Naundorff aurait été Louis XVII et permet d’espérer que l’acte de décès, de l’état civil de Paris, de « Louis Charles Capet » du 24 prairial an III, soit prochainement annulé.

ISBN: 9782954946863 – COPY-MEDIA 17645 — 330 pages – 50 exemplaires –

Prix : 25,00 €

Pour commander l’ouvrage :  ICI  ou sur la page dédiée sur le site des Auteurs Libres du Limousin :

LOUIS XVII, AUTOPSIE D’UNE FAUSSE VERITE

Pages Libres du Limousin

a partagé l’information  sur facebook !

Dans l’espoir du sursaut spirituel de la France en ce premier vendredi du mois du Précieux Sang. [ Alerte 16 h 15 ]

vendredi, juillet 3rd, 2015

Lu sur l’éphéméride du Salon Beige

Le 17 juin 1689 (voir la chronique du jour), le Christ apparaît à sœur Marguerite Marie à Paray le Monial pour demander que son Sacré-Cœur figure sur les armes de la France. Le 27 juin (voir la chronique du jour), il lui apparaît de nouveau pour lui demander de développer la dévotion à son Sacré-Cœur au cours des 9 premiers vendredi du mois. Il fixe les deux principales dévotions, l’heure sainte et la communion du 1er vendredi du mois. A tous ceux qui se consacreront à son Sacré Cœur il promet :

«    1- Je leur donnerai toutes les grâces dans leur état.

2- Je mettrai la paix dans leur famille.

3- je les consolerai dans toutes leurs peines.

4- Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout à la mort.

5- Je répandrai d’abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.

6- Les pécheurs trouveront dans mon cœur la source et l’océan infini de la miséricorde.

7- Les âmes tièdes deviendront ferventes.

8- Les âmes ferventes s’élèveront à une grande perfection.

9- Je bénirai les maisons où l’image de mon Sacré Cœur sera exposée.

10-. Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les cœurs les plus endurcis.

11- Les personnes qui propageront cette dévotion auront leur nom écrit dans mon cœur, où il n’en sera jamais effacé.

12- Je te promets, dans l’excès de la miséricorde de mon cœur, que mon amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredi, neufs fois de suite, la grâce de la pénitence finale, qu’ils ne mourront point dans ma disgrâce ni sans recevoir les sacrements, et qu’il se rendra leur asile assuré à cette heure dernière. »(*)

(*) Ceux qui croyaient au Ciel, de Geneviève Esquier, (Editions l’Escalade, page 283 à 285).

=======

Pour mémoire, nous rappellerons qu’il existe une preuve historique  du voeu au Sacré-Coeur de Jésus, fait au Temple par le Roi Louis XVI :  

Louis XVI, sa vie, son agonie, sa mort: captivité de la famille …, Volume 2

Par Alcide-Hyacinthe Du Bois de Beauchesne ( 1866 ) ( p 40 et suivantes )

1 Extrait du procès verbal dressé par les commissaires nommés à l’effet de faire une perquisition exacte chez les prisonniers détenus à la tour du Temple
Aujourd hui 20 avril 1793 à dix heures trois quarts du soir en execution de l arrêté du conseil général nons soussignés uous sommes transportés à la tour du Temple où à l heure susdite sommes montés à l appartement tant de Marie Antoinette veuve Capet que de ses enfants pour commencer la visite des meubles et la perquisition sur les personnes comme il suit D abord entrés dans la chambre de ladite veuve Capet avons fouillé dans les meubles où nous n avons trouvé rien de suspect Sur une table de nuit seulement avons trouvé un petit livre intitulé Journée du Chrétien où était une image coloriée en rouge représentant d un côté un coeur embrasé traversé d’une épée et entouré d’étoiles avec cette légende  » Cor Maria ora pro nobis  » ; de l’autre côté une couronne d’épines et une croix au dessus du coeur avec cette légende «  Cor Jesu miserere nobis »
Avons trouvé de plus une feuille imprimée de quatre pages intitulée Consécration de la France au Sacré-Coeur de Jésus elle commence par ces mots :  » 0 Jésus Christ  » On y remarque les passages suivants  » Tous les coeurs  de ce royaume depuis le cœoeur de notre auguste Monarque jusqu’à celui du plus pauvre de ses sujets nous les réunissons par les désirs de la charité pour vous les offrir tous ensemble. Oui Cocœur de Jésus nous vous offrons notre patrie tout entière et les coeurs de tous vos enfants. 0 Vierge sainte ils sont maintenant entre vos mains nous vous les avons remis en nous consacrant à vous comme à notre protectrice et à notre mère. Aujourd’hui nous vous en supplions offrez les au Coeur de Jésus. Ah présentés par vous il les recevra il leur pardonnera il les bénira il les sanctifiera il sauvera la France tout entière il y fera revivre la sainte religion. Ainsi soit il. 

lire la suite …/…

====

Cliquer sur l’image pour accéder à l’un des sites dédiés à la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus.

Le Sacré-Coeur de Jésus - Deux mille ans de Miséricorde
Nous prendrons la liberté de rappeler que  – sauf erreur – la Compagnie de Jésus à laquelle appartient le pape François a reçu la mission divine d’en assurer la propagation … ( voir cette page de résultats sur le site du Saint-Siège avec l’argument  » Sacré-Coeur » )
Pour notre part, nous continuons à croire et espérer que  par leur dévotion au Sacré-Coeur de Jésus, et grâce à la prière de Madame Elisabeth, le Roi Louis XVI et la Reine Marie-Antoinette ont obtenu de la Divine Providence la libération de Louis XVII du Temple et la survie d’une descendance  jusqu’à aujourd’hui, Lois Fondamentales du Royaume de France et  » postulat de Jeanne d’Arc – Le Verrier oblige  » !
D’où nos recherches historiques au sein du CRIL17 … tout en sachant que la détresse va  grandir en France, au risque même de les interrompre brutalement, avant que nous ayons pu atteindre notre objectif ( voir par exemple ces informations sur cette nuit ) 
========

ALERTE 16 h 15 Incroyable ! Le Seigneur pourrait-Il avoir pitié de Son Royaume de France  si Cazeneuve a été capable de pleurer ? Tout ne serait peut-être pas perdu et le pire ne serait-il plus INELUCTABLE ?

VIDEO – Bernard Cazeneuve en larmes aux obsèques d’Hervé Cornara

vu sur Valeurs Actuellee via la fenêtre twitter du Salon Beige !

Après avoir parcouru quelques uns des premiers commentaires affichés sur le compte twitter de Valeurs Actuelles, il ne reste plus qu’à attendre la certification officielle de l’interprétation de l’évènement, qui viendra de manière INELUCTABLE, dans un sens ou dans un autre ! CHRONO !   

bit.ly/1IyAMjM  pic.twitter.com/sDkdLmN7Ug

PS : On ne peut s’empêcher de penser que le black-out ( observé encore à cette heure-ci, 16 h 45 )  par les grands médias du système politico-médiatique, plaide en faveur de l’authenticité des larmes de Cazeneuve, qui nous ont semblé vraies au premier coup d’oeil, mais nous ne sommes pas expert en PNL, tout au plus un amateur  ayant principalement appris par la pratique !Et malheur à Cazeneuve et à la France, si ses larmes n’étaient que feintes, pour donner l’illusion de l’émotion et de la compassion devant les caméras de télévision,  face au cercueil emportant le corps décapité d’Hervé Cornara ! 

Si par exemple, Cazeneuve donnait spontanément sa démission dans les heures qui suivent, on aurait la certitude réconfortante pour lui et pour la France, que ses larmes étaient authentiques ! Mais attendons encore un peu pour voir un tel processus que David Pujadas qualifiera peut-être de  » surnaturel «  , dans un prochain JT du 20 h de France 2  ( lire ici )  ? 

Ciel ! Tel un nouveau Phénix, la Royauté Capétienne va-t-elle renaître au milieu des cendres de la culture de mort qui submerge la France ?

mardi, mai 19th, 2015

[Débat] Faut-il rapatrier les cendres de Charles X ?

======

Nos lecteurs habituels comprendront facilement que nous ayons extrait des deux contributions ci-dessus les mentions qui nous renvoient de manière inéluctable à notre Affaire Louis XVII.

Nous serons donc conduit à les commenter à l’occasion de la publication dans les prochains jours de l’édition actualisée et enrichie de notre « LOUIS XVII, AUTOPSIE D’UNE FAUSSE VERITE « .

Dans l’immédiat, après avoir souligné la coïncidence de cet article avec les trois  évènements  ci-dessous, et en voyant Stéphane Bern dans la chapelle Royale de Versailles, où le Sacré-Coeur de Jésus avait demandé d’être honoré d’une manière particulière, dans une apparition en juin 1689 à Marguerite-Marie Alacoque dans son couvent de Paray-le-Monial, comment ne pas être saisi par les deux terribles questions auxquelles nous sommes incapable de répondre :

Où est donc aujourd’hui le descendant inconnu de l’Enfant du Temple, grâce auquel la Divine Providence concrétisera la résurrection du Royaume de France ?…

Les Ténèbres de la barbarie islamique vont-elles s’emparer de Rome, de la France et de l’Europe,  ( lire ici aussi ces dernières nouvelles d’Auvergne ) parce que l’Eglise n’aura pas répondu aux demandes du Coeur Immaculé de Marie, suivant en cela le malheureux exemple donné par le Roi de France à l’égard du Coeur Sacré de Jésus ? …

Secrets d’Histoire : « Louis XVI, l’inconnu de Versailles » ce mardi soir sur France 2

 

"Secrets d'Histoire" (Ftv/Charlotte Schousboe)

 blason_LouisXIV

29, 30 et 31 mai 2015

Photo-Marie-Marguerite+Louis-300x257

Monseigneur le prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou et Madame la duchesse d’Anjou
feront une visite officielle en Bretagne (Morbihan)
à l’occasion du 300e anniversaire de la mort de Louis XIV, fondateur de la ville de Lorient.

Lorient_copie

Le début de cette visite est consacré aux visites officielles : Municipalité de Lorient,
Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, Président du Conseil général.

À partir du samedi 30 après-midi, le programme est ouvert à toutes les personnes qui souhaitent s’associer à la visite des Princes.

 Escudo_de_España_(mazonado).svg

Une belle information !

2014-06-19T162528Z_1387396604_LR2EA6J0U90RN_RTRMADP_3_SPAIN-KING

La visite d’Etat à Paris de LLMM le roi don Felipe et la reine Letizia d’Espagne, qui avait été annulée en raison du tragique accident d’avion de la Germanwings, se déroulera du 2 au 4 juin prochains.

[ Voir tous les détails sur le site du CER ( Conseil dans l’Espérance du Roi ) ]

 » Casus belli  » de Mélenchon à l’égard du peuple royaliste de France ! CHRONO ! [ MAJ 15/11-2 : 16 h 30 ]

vendredi, novembre 14th, 2014

MAJ 2  : 16 h 30

Grâce au boudoir de Marie-Antoinette, nous apprenons que la polémique autour des propos de Mélenchon ne fait que commencer

http://www.parismatch.com/Actu/Medias/Jean-Luc-Melenchon-vs-Ubi-Soft-652210

http://rmc.bfmtv.com/point-de-vue/melenchon-a-t-il-raison-de-s-en-prendre-a-assassin-s-creed-641424.html

http://www.franceinfo.fr/emission/le-17-20-numerique/2014-2015/le-jeu-video-s-offre-la-revolution-francaise-13-11-2014-10-30

http://www.lexpress.fr/culture/jeux-video/video-assassin-s-creed-donne-la-haine-de-la-republique-comme-l-extreme-droite-selon-melenchon_1621922.html

MAJ 1 15/11

Nous serions extrêmement reconnaissant à tout lecteur qui voudrait bien nous signaler le plus petit article qui serait publié sur l’un ou l’autre des sites de référence de la galaxie royaliste ***, en réaction aux propos infâmes de Mélenchon, qui a justifié l’assassinat du Roi Louis XVI au motif  de  » haute trahison  » et qualifié la Reine de «  crétine  » ! …

Pour l’instant nous n’avons trouvé que cette réaction sur le boudoir de Marie Antoinette !…

Mélenchon dérape sur Marie Antoinette

============

Robespierre en monstre et « Marie-Antoinette, cette crétine » : Mélenchon s’en prend à Assassin’s Creed

Le co-président du Parti de Gauche persiste et signe : après une première sortie surprenante à propos d’Assassin’s Creed, il s’emporte une deuxième fois sur France Info à propos du traitement historique de la Révolution dans le jeu vidéo populaire.

============

En attendant la réaction d’un ou plusieurs membres de la famille Royale et/ou de responsables d’associations  royalistes de France, de Navarre et d’Outre-Mer à cette déclaration de guerre de Mélenchon, digne de l’infâme accusation d’actes incestueux ( commis entre le 21 janvier et le 3 juillet 1793 ) signée par le soi-disant  » Louis Charles Capet  » , le 6 octobre 1793, contre la Reine Marie-Antoinette, et inventée par les révolutionnaires,  pour détruire jusqu’à l’idée même de toute Légitimité Capétienne,  nous offrons ce petit souvenir à Mélenchon, publié en son temps par le Fou du Roi Louis XVII  

Ce tract, «le plus répugnant» selon Jean-Luc Mélenchon, le présente en Adolf Hitler. Il a été diffusé sur les réseaux sociaux. DR.

source Riposte Laïque

 

source  

Le chiffre du jour : 2 400 000

mardi, novembre 4th, 2014

AUDIMAT

France 3 L’ombre d’un doute  2 400 000 téléspectateurs 9.4%

Est-ce que 2 400 000 Français seraient en train de réfléchir à la question  » Comment sortir du suicide français  ? « 

France 3, Franck Ferrand et l’Affaire Louis XVII (3) – 3/11/2014

Si on applique la règle des 80/20 mise en valeur par le mathématicien et sociologue Vilfredo Pareto, cela pourrait signifier qu’il existerait probablement 80 % * 2 400 000 =  1 920 000 Français, soit # 1 900 000 Français, sensibles au souvenir de la Royauté et à la manière dont la Révolution l’a détruite … du fait de la disparition de Louis XVII …

C’est pour nous une donnée du réel d’aujourd’hui sur lequel nous allons poursuivre notre réflexion ! …

Ce chiffre de 1 900 000 que nous arrondirons à 2 millions par simplicité, vient confirmer le sondage réalisé par Alliance Royale lors d’une précédente campagne présidentielle à la demande d’Yves-Marie Adeline 

La question subsidiaire qui s’ensuit aussitôt est la suivante :

Est-il possible, et selon quel scénario, de transformer la sensibilité de deux millions de Français à la question Louis XVII en une volonté organisée en vue de ressusciter la Royauté Capétienne ?

C’est à cette réflexion que notre CRIL17 va désormais tenter d’apporter une réponse, en faisant l’inventaire des scénarios les plus vraisemblables pour la France !…